IBMA travaille à une définition harmonisée du biocontrôle

« Au sein d’IBMA, nous avons un comité spécial dédié à une définition harmonisée du biocontrôle, tant au niveau européen qu’international », a précisé Ulf Heilig, directeur des affaires réglementaires pour IBMA basé à Bruxelles. Il s’exprimait le 19 mars 2019, lors de la journée d’information sur la réglementation applicable en protection des plantes organisée à Paris par Végéphyl. Cette définition comprendrait, comme en France, quatre catégories. Sa présentation officielle aura lieu à l’automne, après concertation du comité avec les associations nationales d’IBMA en Europe, dont IBMA France.

Créer un nouveau cadre législatif approprié au biocontrôle dans l’UE

En novembre 2018, l’association a publié un livre blanc (version française attendue prochainement) présentant l’intérêt et l’importance d’avoir un nouveau cadre législatif approprié au biocontrôle au sein de l’UE. Elle propose que ce nouveau cadre soit établi d’ici à la fin de 2020. En attendant, elle appelle à amender le règlement (CE) n° 1107/2009.

IBMA espère par ailleurs que la Commission européenne se saisisse rapidement de la résolution du Parlement européen du 15 février 2017 sur les pesticides à faible risque d’origine biologique. Ce texte vise à améliorer la disponibilité de ces solutions de protection des plantes. Il souligne la nécessité de réviser le règlement (CE) n° 1107/2009 de manière à favoriser leur développement, leur autorisation et leur mise sur le marché de l’UE. Il préconise également de définir ces solutions.

Autres articles du fil