« Il faut une vraie prise de conscience pour développer les biosolutions », Nicolas Fillon, De Sangosse

Biofertilisants, biostimulants, produits de biocontrôle, adjuvants et outils de pilotage. De Sangosse souhaite offrir aux agriculteurs les moyens d’accompagner les cycles de production de leurs cultures de manière durable et rentable. Pour la société, qui s’affiche comme le leader français des biosolutions, l’urgence de développer ces spécialités se fait sentir, sous peine d’interdiction accélérée de produits conventionnels.
Chez De Sangosse (de g. à d.) : Nicolas Fillon, directeur général ; Christophe Maquin, directeur marketing et développement ; Aurélie Morin et Jean-Marc Saurel, respectivement global marketing & projects manager pour la protection des plantes et pour les adjuvants ; Christophe Zugaj, directeur communication et affaires publiques.

De Sangosse, qui a couvert 8 millions d’hectares français avec ses biosolutions en 2019, ambitionne d’atteindre les 17 millions d’hectares en 2030 : 8 millions avec des adjuvants, 6 avec du biocontrôle et 3 avec des biofertilisants et biostimulants. Selon Nicolas Fillon, directeur général, le développement des biosolutions est indispensable pour répondre aux attentes sociétales. « Si la prise de conscience n’est pas à la hauteur et que les biosolutions ne gagnent pas de terrain, la réglementation viendra interdire de plus en plus de produits conventionnels, souligne-t-il le 22 octobre 2020, au cours d’une conférence de presse. Or mieux vaut…

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Une information stratégique

Toute l’actualité des acteurs de la vente et du conseil, des débouchés et des filières.

Pour tous les métiers

Direction, achat, vente, communication, environnement, juridique...Référence agro a l’information qu’il vous faut.

De l'expertise

Les dernières avancées scientifiques, la politique agroenvironnementale et l'évolution du cadre réglementaire.

Le magazine Culture Agri

Chaque trimestre, l'analyse et le décryptage des enjeux agricoles et des attentes sociétales pour une planète plus durable.

 

Je suis convaincu

Mais je veux bien essayer quand même

JE TESTE

15 jours, gratuit, sans engagement

Abonnez-vous

Autres articles du fil