La résistance mildiou + des tournesols LG

Présent dans tous les bassins de production français, le Mildiou et ses 9 races connues à ce jour, provoque des pertes de rendement importantes sur la culture de tournesol et peut se conserver plus de 15 ans dans le sol. Grâce à son Avantage « Résistance Mildiou + », les variétés LG bénéficient d’une nouvelle résistance multigénique, à forte complémentarité qui offre une sécurité optimale sur les races les plus présentes et les plus virulentes notamment : 704 et 714.

Quels sont les deux types de contamination ?

Primaire : contamination souterraine qui a pour origine les zoospores conservés dans le sol (+ 15 ans de conservation), souvent déclenchée par une saturation en eau du sol et une température comprise entre 15 °C et 18 °C (pas de contamination en dessous de 10 °C et en dessus de 25 °C).

Secondaire : contamination essentiellement  aérienne, favorisée par le vent et le frottement des feuilles provocant un tassement des entre nœuds en partie supérieure.

 

 

Comment lutter contre la maladie de façon efficace et durable ?

Des mesures agronomiques simples :

  • Semer dans des parcelles bien ressuyées : un décalage de la date de semis de quelques jours peut sécuriser la culture.
  • Allonger les rotations : un retour du tournesol au moins une année sur trois ou même davantage, contribue à limiter la pression de mildiou.
  • Assurer une destruction précoce des repousses : les repousses de tournesol sont sources d’inoculum pour les parcelles voisines et les futurs semis de tournesol dans la parcelle.
  • Soigner le désherbage des plantes hôtes du mildiou : le mildiou peut être entretenu et multiplié par d’autres plantes hôtes de la famille des astéracées, comme l’ambroisie à feuille d’armoise, le bidens, le xanthium ou les centaurées.

Le traitement des semences :

  • Le traitement des semences n’est pas obligatoire.
  • À appliquer en fonction du profil de résistance des variétés.
  • Le traitement de semences n’est pas une garantie absolue :
  • En cas de fortes pluies, il peut être lessivé.
  • Il existe des souches partiellement résistantes au sein de toutes les races connues sur le territoire.

La génétique : un levier solide pour lutter contre le mildiou

La construction génétique est propre à chaque semencier, il n’existe aucune obligation légale en la matière. Diverses ressources sont possibles (publiques ou privées) et d’autres seront à disposition pour éviter le mildiou à l’avenir. Il est important de relever que la génétique a toujours su apporter des réponses et des solutions aux attentes du marché : oléique, profil maladie, teneur en huile, etc.

Il existe 2 types de résistances génétiques : spécifiques ou quantitatives. La réussite réside dans la complémentarité des leviers pour stopper la maladie.

 

Au fur et à mesure des mutations du champignon, ou de l’apparition de nouvelles races, la génétique a toujours su apporter des solutions de résistances nouvelles.

Nouvelle génération « Résistance Mildiou + »

Tournesols oléiques (précoce) :  LG 50.465 HOV et HO 902 (nouveauté à venir)

Tournesols linoléiques (précoce) : LG 54.78 et LG 50.479 SX

Tournesols linoléiques (demi-précoce) : LG 50.510 et LG 50.662

 

 

Retrouvez toute la gamme de tournesols LG sur notre site : LGseeds.fr