Réduire l’usage des chlores dans le désherbage maïs, quelle solution adopter ?

Bayer-Vendredi 9 avril

Adengo Xtra, herbicide maïs, flexible, concentré, applicable en pré levée et en post levée-précoce sur un large spectre de graminées et de dicotylédones, est la solution sans chlore qui permet de réduire les IFT. Dans plus de 60 % des cas, cette solution ne nécessite pas de rattrapage.

champ avec couché de soleil

Adengo Xtra est un herbicide maïs complet, concentré et compétitif. Il est reconnu comme un acteur majeur technique de la pré-émergence. Son niveau d’efficacité et sa persistance d’action limitent le nombre de rattrapages. Une enquête réalisée en 2017 par Adéquation a montré que dans 66 % des cas, l’application d’Adengo Xtra n’a pas nécessité de rattrapage contre 33 % des situations avec un autre herbicide maïs standard de pré-levée/pré-émergence. « Si de tels résultats varient selon les conditions pédoclimatiques à la parcelle, Adengo Xtra est un moyen de réduire l’IFT herbicide maïs de façon significative », complète Kevin Hirbec, chef marché maïs et oléoprotéagineux chez Bayer. La formulation concentrée et efficace d’Adengo Xtra explique cette réduction de la quantité de produit utilisée.

Autre point clé lié à son large spectre d’activité : son efficacité sur flore difficile comme les renouées des oiseaux, renouées liseron, lampourdes et datura. Cette dernière plante, très toxique fait l’objet de surveillance. Bannies dans le maïs ensilage, les graines ne doivent pas non plus être présentes dans les lots de maïs grain destinés à l’amidonnerie, à l’alimentation humaine et animale.

Adengo Xtra, une solution en désherbage mixte

Outre sa haute valeur technique ainsi que son large spectre d’action sur les graminées et les dicotylédones, Adengo Xtra se différencie par son absence de chlore. « Dans certaines zones à enjeu eau, Adengo Xtra est une vraie solution pour accompagner les réductions de chlore et est utilisable dans les méthodes alternatives au désherbage en plein », ajoute Kevin Hirbec. Ainsi, la technique de l’herbisemis en désherbage sur le rang avec Adengo Xtra, suivi d’un rattrapage mécanique ou chimique, rencontre un beau succès.

Par ailleurs, entre 2015 et 2019, une étude de surveillance des eaux souterraines a été réalisée par Bayer. Les 304 prélèvements effectués sur 19 zones de maïs ont montré que 100 % des résultats révèlent un taux de l’isoxaflutole, l’une des deux matières actives d’Adengo Xtra, inférieur au seuil réglementaire. Ce score est de 98,7 % pour son principal métabolite. Au niveau de la surveillance nationale de la qualité de l’eau, les données entre 2009 et 2018 sur 2 900 sites, montrent un taux de conformité de 99,98 % dans les eaux de surface. Le résultat est identique dans les eaux souterraines pour 18 2000 puits surveillés entre 2000 et 2008.

« Cette solution hyperconcentrée permet de manipuler moins de bidons, moins de produit. Elle nécessite donc moins de temps de mise en œuvre, avant, pendant ou après le traitement. Grâce à son haut niveau d'efficacité, les rattrapages sont limités. Cela fait beaucoup de “moins” donc c’est mieux ! »

Alternance des molécules recommandée

L’emploi d’Adengo Xtra est assorti d’une mesure de précaution. En maïs sur maïs, l’alternance des familles chimiques doit être mise en œuvre. « Dans ce cas, nous conseillons Capreno un an sur deux, en post-précoce, et donc en alternance avec l’Adengo Xtra précise Kevin Hirbec. Comme Adengo Xtra, il possède un spectre très large. Avec cette stratégie, les molécules ne se chevauchent pas, d’une année sur l’autre, c’est une force. » Seule la molécule TCM – thiencarbazone-methyl est commune, les deux autres matières actives, l’isoxaflutole et la tembotrione, s’alternent et se complémentent ainsi d’année en année.

De 0,33 l/ha associé à 0,44 l/ha en solo
Pour une efficacité optimale, il est préférable de positionner Adengo Xtra sur des adventices jeunes.
mentions legales phytosanitaires