aladin.farm, bien plus qu’un site e-commerce

aladin.farm est la plateforme de vente en ligne que les coopératives et leurs filiales négoces proposent pour assurer la transformation digitale de leur modèle appro. Une plateforme, au nom de la coopérative ou de son négoce filiale, qui allie e-commerce, accompagnement de l’adhérent dans ses besoins d’approvisionnement et respect de la politique commerciale. C’est ce qui en fait l’ADN et la force.

La digitalisation de l’appro constitue une véritable mutation. Bien plus qu’un site de e-commerce, l’offre de vente omnicanal révolutionne et facilite l’activité de la coopérative. “La démarche aladin.farm rentabilise à plusieurs, ce qu’une coopérative aura du mal à réaliser toute seule, annonce Charlotte Grandbastien, en charge de la mise en marché et de l’accompagnement d’aladin.farm auprès des coopératives et de leur filiale négoce. Elle mutualise ses coûts et bénéficie du collectif pour peser dans la valorisation de services auprès des fournisseurs.”

“Le digital, c’est presque un monde de paradoxe. C’est d’être avec un outil distanciel en permanence chez les agriculteurs. Sans être intrusif, on est 24/24 et 7/7 chez eux, à leurs côtés.”
Patrick Aps
Directeur général de NatUp

Des ventes sécurisées et tracées

Logistique, politique commerciale, CRM, relation adhérent,…aladin.farm c’est bien plus qu’une vitrine web qui contribue à la mutation des process de distribution des OS. Les contrats sont sécurisés, les politiques commerciales et la logistique de chaque coopérative respectées. Les techniciens sont exonérés des tâches administratives relatives aux prises de commandes annuelles des agriculteurs et peuvent se concentrer sur leur cœur de métier. “La forte implication de la coopérative et de l’ensemble de ses services constitue l’ADN  de ce projet, continue Charlotte Grandbastien. Leur rôle est central, c’est pourquoi nous avons tenu à rédiger un manifeste sur les fondamentaux de l’offre.” La question des datas et de leur propriété par exemple ? “Les données appartiennent aux agriculteurs, rassure-t-elle. Nous avons créé une commission data dédiée, gouvernée par six directeurs généraux de coopératives afin de poser les cas d’usage, de stockage et de valorisation des données qui sont collectées dans aladin.farm.”

“En un an, aladin.farm s’est considérablement enrichi. Nous venons de débrancher notre outil interne de prise de commande digitale. En 2021, l’objectif c’est 20 % de notre CA appro sur aladin.farm by EMC2.”
Arnaud Le Grom de Maret
Directeur général d’EMC2

Garder son autonomie

En proposant cette nouvelle offre omnicanale, aladin.farm n’en devient pas pour autant contraignant, encore moins intrusif. La coopérative maîtrise sa politique commerciale, référence ses propres gammes de produits et services, propose ses offres de saison à ses agriculteurs : c’est son outil de vente. “La transformation digitale suscite de nombreux questionnements et c’est normal, poursuit Charlotte Grandbastien, c’est pourquoi nous organisons pour les structures qui s’engagent des séminaires afin de partager les bonnes pratiques sur les modalités de lancement d’un projet de digitalisation, son déroulé – pas besoin d’être Amazon pour se lancer sur aladin.farm, la coopérative réplique sa promesse logistique existante – et le rôle majeur du technicien. Notre dernier séminaire de novembre a réuni 30 coopératives ! “

“42% des commandes passées sur aladin by Ocealia sont réalisées en dehors des horaires d'ouverture de nos dépôts.”
Thierry Lafaye
Directeur général d’Ocealia