Antilimaces, comment réduire l’IFT et améliorer la répartition des granulés au sol ?

De Sangosse -Jeudi 20 mai

Un épandage homogène, sans casse des granulés antilimaces, fait toute la différence. Au point que l’épandeur Spando permet de réduire l’IFT de 30 %. Dans ce cadre, il est éligible à la deuxième enveloppe des aides gouvernementales dans le cadre du Plan protéines qui ouvre en mai. Protéger durablement le tournesol et le colza de leur bioagresseurs, dont les limaces, est un point clé de la réussite de leur implantation. 

quad équipé d'un épandeur Spando

Le 17 mai, le gouvernement va ouvrir un deuxième guichet dans le cadre du Plan protéines. Une enveloppe de 20 M€ dédiée aux agroéquipements doit favoriser la culture, la récolte et le séchage d’espèces riches en protéines végétales. Des demandes non satisfaites lors de l’ouverture du premier guichet en janvier seront prises en compte, car seul près d’un tiers, soit 1160 dossiers, avait pu recevoir une réponse positive de la part de FranceAgrimer. Le dispositif d’aides accueille aussi les nouveaux dossiers.

Jusqu’à 30 % de l’IFT antilimaces économisé avec l’épandeur Spando

Parmi ceux éligibles : les matériels pour optimiser l’application des produits phytosanitaires et réduire les IFT. L’épandeur Spando, utilisé pour protéger les colza et tournesol est dans ce cas. Il dépend du volet “équipements de substitution à l’usage de produits phytosanitaires ». Spando est le fruit du travail commun de l’Institut national de recherche en sciences et technologies pour l’environnement et l’agriculture (Irstea) désormais Inrae et de De Sangosse, qui partagent les deux brevets déposés lors de sa conception. « C’est le seul épandeur centrifuge bi-disque du marché qui permet de réduire l’IFT limaces de 30 % », explique Marion Puysservert, responsable technique antilimaces chez De Sangosse.

Cette économie de granulés est possible en raison de la qualité de l’épandage. Seul épandeur centrifuge bi-disque du marché, Spando évite la casse des granulés. Intacts, les granulés sont mieux répartis sur la parcelle, ils résistent mieux au délitement et restent accessibles aux limaces plus longtemps.

Alors qu’un appareil électrique standard peut présenter des écarts susceptibles d’atteindre 40 % d’un côté à l’autre de l’appareil, le dispositif de Débit proportionnel à l’avancement électrique (DPAE) de Spando garantit la régularité de l’épandage quelle que soit la vitesse, jusqu’à 30 km/h. Sa largeur d’épandage, ajustable, permet de faire les bords de champs en respectant les zones de non traitement, les fossés et cours d’eau.

La prime de ce deuxième guichet, comme pour le premier, correspond à 40 % du prix de l’épandeur (3599 € HT), avec une majoration de 10 % pour les Cuma. Pour les distributeurs : 13 CEPP/épandeur/an pendant 10 ans.

Application et résistance au délitement, les critères de qualité des granulés anti-limaces

La conception des granulés anti-limaces de De Sangosse ne prend pas en compte uniquement les aspects liés au ravageur. La résistance au délitement et la qualité d’application sont aussi étudiées. Ainsi, les granulés Ironmax Pro présentent une solidité qui leur permet de mieux supporter les contraintes de l’épandage. Entiers, ces granulés sont moins sensibles au délitement, et peuvent résister à 60 mm de précipitations sur dix jours. La régularité de calibrage offre une meilleure homogénéité de couverture des parcelles. Avec 60 000 granulés par kilo, Ironmax Pro est tout à fait adapté pour travailler sur des largeurs de 24 à 32 mètres en fonction de l’épandeur