BASF lance Ideltis, la marque de semences pour son futur blé hybride

Le blé hybride BASF apportera des performances de rendement et de qualité plus élevées et plus stables pour les agriculteurs et la filière blé, afin de répondre aux besoins nutritionnels d’une population croissante. La plateforme de sélection de blé BASF est alimentée à l’échelle mondiale, mais est adaptée aux besoins locaux des pays, pour répondre aux besoins agronomiques et économiques des agriculteurs. Le blé hybride Ideltis sera disponible au milieu de la décennie dans les principales régions productrices de blé en Europe et en Amérique du Nord.

essais en champs

BASF a lancé aujourd’hui sa nouvelle marque de semences de blé hybride, Ideltis. Elle montre l’engagement de la société à assurer la transition du blé pour un succès à long terme, grâce à une hybridation innovante.
Le blé hybride de BASF est destiné à fournir aux agriculteurs des performances de rendement et de qualité plus élevées et plus stables, pour faire progresser l’une des cultures les plus importantes au monde. « Ideltis représente notre engagement pour le blé hybride et la transition du système de culture du blé à long terme », a déclaré Vincent Gros, président de BASF Agricultural Solutions. « Avec Ideltis, nous allons libérer tout le potentiel du blé. Grâce à notre plateforme de recherche mondiale, nous fournirons aux agriculteurs et à l’ensemble de la filière, un blé hybride adapté à leurs besoins locaux et offrant systématiquement un rendement meilleur et plus stable. »

De nouvelles opportunités grâce au blé hybride

« Les hybrides sont déjà utilisés dans de nombreuses cultures, mais le blé et la production de semences de blé hybride sont complexes. C’est pourquoi il a fallu du temps pour développer les technologies révolutionnaires qui permettront une commercialisation de
grande ampleur du blé hybride à l’avenir », a déclaré le professeur Dr. Jochen C. Reif, chef du Département de Recherche sur la Sélection à l’Institut Leibniz de génétique des plantes et de recherche sur les cultures, situé à Gatersleben en Allemagne, l’une des plus grandes institutions mondiales en la matière. « Pour nourrir une population mondiale croissante, nous devons augmenter de façon très significative le rendement du blé. Les initiatives publiques et privées de sélection génétique destinées au blé hybride, comme celle de
BASF, sont essentielles pour y parvenir », a déclaré le professeur Stephen Baenziger, professeur émérite d’agronomie à l’Université du Nebraska-Lincoln aux États-Unis, expert de renommée internationale en matière de sélection végétale, qui est spécialisé dans le
développement de cultivars du blé. « Avec le blé hybride Ideltis, les agriculteurs disposeront de choix de semences nouveaux et prometteurs. »
Le blé hybride Ideltis sera mis sur le marché à partir du milieu de la décennie, initialement pour les agriculteurs des principales régions productrices de blé en Europe et en Amérique du Nord.