Bilan de saison technique 2019/2020 pour l’OAD xarvio Field Manager

Pour sa première année de commercialisation, l’outil d’aide à la décision (OAD) xarvio Field Manager a tenu ses promesses techniques en accompagnant les agriculteurs dans une année au climat atypique. Entre notamment des semis difficiles, un hiver doux et un printemps très sec, de nombreux paramètres ont bouleversé les habitudes de protection des blés et des orges des agriculteurs, durant la campagne 2019/2020.

Un enjeu de suivi des stades

Les différents bouleversements climatiques de la campagne 2019/2020 ont eu un impact sur la dynamique de développement des cultures et sur les dates d’apparition des stades clés. Les modèles de croissance, combinés aux observations de stades renseignées dans xarvio Field Manager par les utilisateurs, ont permis une bonne anticipation par les agriculteurs de l’arrivée des stades clés des céréales, informations majeures pour la planification des travaux sur les cultures.

xarvio Field Manager sécurise les agriculteurs dans leur impasse de premier traitement (T1)

En fonction des variétés semées, les stratégies de traitements conseillées ont été diverses : de tops traitements assez précoces, dus à des attaques de rouille jaune pour quelques parcelles, à des impasses totales de T1 sur les variétés les plus résistantes.

En effet, au regard d’une pression septoriose particulièrement faible, l’impasse du T1 a été recommandée par xarvio Field Manager sur plus de 80 % des parcelles. Pour la fin de cycle, les maladies étaient peu présentes également : peu de déclenchements de traitements contre la rouille brune et peu d’alertes fusariose. Cela a permis une réduction en moyenne de 47 % de l’IFT, en comparaison avec les pratiques courantes des agriculteurs.
Sur orges d’hiver, seulement 45 % des parcelles ont nécessité un T1, 30 % pour cause d’helminthosporiose précoce et 15 % à cause de la rhynchosporiose. L’absence de T1 sur 55 % des parcelles a permis une réduction d’IFT de 31 %, par rapport aux pratiques courantes des agriculteurs.
La constance de la réduction d’IFT fongicide permet à xarvio Field Manager d’être éligible aux CEPP (certificats d’économie de produits phytopharmaceutiques). Cette année, le déploiement large de l’outil a permis de récolter plus de 75 000 CEPP.

Par ailleurs, même si la nuisibilité était faible en 2020, l’impact du positionnement sur le rendement reste significatif. Ainsi, dans les 8 essais sur blés en petites parcelles menés ce printemps par xarvio, le bon positionnement des traitements a permis de gagner 2,5 q/ha (vs. 5 q/ha en moyenne sur les 10 dernières années). Il en est de même sur orge d’hiver, où le positionnement conseillé par l’OAD donne statistiquement le meilleur rendement net dans 100 % des cas (26 essais pluriannuels).

xarvio FIELD MANAGER, un facilitateur dans la relation conseillers – agriculteurs

Le contexte sanitaire que nous avons connu ce printemps n’a pas été sans effet sur l’accompagnement des agriculteurs par les conseillers cultures. La fonctionnalité de “partage d’exploitations” de l’OAD xarvio Field Manager, développée pour la campagne 2019/2020, a été bénéfique aux conseillers cultures. Ce partage offre une vue synthétique des situations sanitaires des parcelles suivies. Les conseilleurs ont ainsi pu profiter d’un réel tableau de bord, les aidant à mieux prioriser les actions à mener auprès des agriculteurs. Dans l’enquête annuelle xarvio réalisée auprès des utilisateurs de la solution (enquête menée en juillet 2020 – 269 agriculteurs répondants), les agriculteurs ont d’ailleurs souligné l’importance de l’accompagnement technique de leur conseiller dans l’utilisation de l’outil.

Dans un contexte de situation économique tendue pour les agriculteurs à l’amorce de cette campagne 2020/2021, le choix de s’appuyer sur xarvio Field Manager pour optimiser son programme fongicide sera un investissement gagnant.