Biosolutions, l’une des cartes maîtresses des filières vin sous signes de qualité

Jeudi 10 décembre - De Sangosse

Comment préserver le rendement des vignes, la qualité du vin et répondre aux attentes sociétales pour moins de produits phytos conventionnels et de résidus dans les moûts ? Les biosolutions apportent l’une des principales réponses.

La vigne fait partie des cultures pionnières dans le développement des biosolutions. Les producteurs demandent des solutions plus vertes tout en sécurisant leur potentiel de production. Ces produits s’utilisent principalement dans le cadre d’une démarche active de réduction des usages des produits phytosanitaires conventionnels pour 97 % des viticulteurs. À la clé : une diminution de l’Indice de fréquence de traitement.

Biosolutions, recommandées dans les filières sous signes de qualité

Les bénéfices environnementaux sont importants dans le cadre des filières sous signes de qualité telles que la certification Haute valeur environnementale (HVE) ou l’agriculture biologique. Par exemple, employer des produits de biocontrôle est un des moyens d’obtenir les dix points qui permettent de valider le volet stratégie phytosanitaire de la HVE. Quant aux biostimulants, ils renforcent la vitalité de la plante. Plus résiliente face aux attaques des bioagresseurs, mildiou et oïdium en premier lieu, elle nécessitera moins de traitements.

« La gamme De Sangosse en vigne répond aux problématiques clefs des viticulteurs telles que la protection contre le mildiou, l’oïdium et le botrytis pour les maladies, ainsi que la protection contre les ravageurs tels que les vers de grappe ou encore contre les escargots, explique Aurélie Morin, responsable marketing chez De Sangosse. C’est la plus large gamme du marché en biocontrôle. Elle s’étoffe en 2020 avec des biostimulants. Nos innovations reposent autant sur l’origine des substances actives que sur les technologies d’application. » 

Pour bien utiliser ces produits, le réseau des fermes Biosolutions créé lors de la campagne 2019/2020 par De Sangosse capitalise sur le retour d’expérience des viticulteurs et sur les résultats d’essais menés sur ces exploitations. Les gains qu’apportent ces produits sont comparés aux itinéraires classiques, mais aussi à ceux économes en intrants. Les parcelles seront suivies sur plusieurs années.

Biosolutions et RSE

Ces biosolutions, aux profils toxicologique et écotoxicologique favorables, répondent aux engagements de Responsabilité sociale et environnementale des entreprises. Dans ce cadre, le collectif RSE de la filière viticole, Les Vignerons engagés, a annoncé fin octobre 2020, l’adhésion de leurs six premiers membres fournisseurs, dans leur nouveau collège « Fournisseurs », dont De Sangosse fait partie. Cette association rassemble près de 6 000 vignerons et salariés, partout en France.

« Au-delà d’optimiser l’efficacité globale du traitement sur la vigne et de préserver l’environnement, les biosolutions apportent des critères de performance supplémentaires indéniables aux producteurs, aux filières vis-à-vis des nouvelles attentes de la société avec des modèles agricoles plus résilients. »
Aurélie Morin
responsable marketing chez De Sangosse

Bon à savoir

La campagne 2021 verra le lancement du pack LB-L de De Sangosse, associant le biocontrôle LBG-01F34 au biostimulant SVL-008, pour mieux protéger la vigne. Dans cette approche, le biostimulant maximise l’efficacité du fongicide LBG-01F34 pour protéger contre le mildiou et l’association permet ainsi de préserver tout le potentiel de la vigne.

Le respect de l’environnement, critère de choix du biocontrôle

Selon une enquête conduite par Datagri menée en février 2020 auprès de 300 viticulteurs et 103 arboriculteurs, 94 % d’entre eux plébiscitent le biocontrôle. Pour 55%, l’objectif est de respecter l’environnement, 52 % l’emploient pour limiter le recours aux produits conventionnels et 35 % pour diminuer l’IFT. 

Les fermes BioSolutions vigne, pour aller encore plus loin dans la performance économique et environnementale

Depuis la campagne 2019/2020, les trois exploitations BioSolutions vigne comparent la performance de programmes réduisant l’IFT grâce à l’optimisation du levier Biosolutions vis-à-vis du programme habituel du producteur. L’intégration de ces outils permet de réduire l’IFT de manière significative y compris dans des systèmes de cultures déjà économes en intrants. Le travail initié en 2020 sera poursuivi en 2021 en collaboration avec les viticulteurs partenaires.

mentions legales phytosanitaires