Colza, anticiper le risque limaces, bien avant les semis

De Sangosse - Jeudi 29 juillet

Alors que les semis de colza sont programmés de plus en plus tôt, autour de la mi-août sur sol humide, qu’en est-il du risque face aux bio-agresseurs comme les limaces ? En baissant la pression avant le semis et en suivant dès la fin juillet la dynamique des populations avec l’Observatoire Ciblage De Sangosse, le ravageur se maîtrise sans compromettre la croissance des plantules. Le traitement est programmé dès le dépassement des seuils de nuisibilité avec un granulé anti-limaces épandu sans casse et de façon homogène sur l’ensemble de la parcelle ou appliqué avec la semence grâce au mélangeur Emix.

colza ; agriculture ; ProtéiNEW

Excellente tête de rotation, rémunératrice, la culture du colza est aussi qualifiée comme difficile à conduire. Son implantation se positionne de plus en plus tôt, en août, après un épisode de forte pluie orageuse pour créer les meilleures conditions de levées. Les sécheresses récurrentes de septembre invitent à ce changement de pratiques. 

En restant en terre presqu’une année complète, le colza est confronté à de nombreux bio-agresseurs dont les limaces en début de cycle. Néanmoins, que ce soit un semis précoce en août ou effectué en septembre, notamment en Normandie et en Bretagne, peu importe la date pour ces mollusques, dont l’activité est stimulée dès l’arrivée de conditions humides. Ainsi, en 2020, l’Observatoire De Sangosse signalait déjà tout début août de premières attaques de limaces sur des colzas tout juste levés en sol frais.

Soigner le travail du sol

Les limaces noires attaquent dès la germination des graines. Elles sont friandes des cotylédons et jeunes feuilles du colza jusqu’au stade 3 à 4 feuilles. Parcourant jusqu’à 3 m par nuit, elles sont capables d’ingurgiter l’équivalent de 50 % de leur poids en 24h. Leur contrôle se raisonne dans le cadre de stratégie associant les pratiques agronomiques et l’application de granulés anti-limaces.  « Anticiper est une nécessité, quelle que soit la culture, indique Pierre Olçomendy, chef marché anti-limaces chez De Sangosse. Pour pouvoir bien évaluer le risque limaces, il faut tenir compte des facteurs agronomiques, de la sensibilité de la culture, des conditions météorologiques mais aussi du niveau des populations de limaces. » Si un travail profond du sol bouleverse leur espace vital, un travail superficiel de type déchaumage réalisé sur les 10 premiers centimètres du sol, agit directement sur les ravageurs adultes, juvéniles et les œufs. La préparation du lit de semence aussi fin que possible limite les capacités de déplacement des limaces et complique leur recherche de refuges. Un roulage des semis peut aussi être envisagé.

Le piégeage des limaces pour intervenir au bon moment

En parallèle, l’observation par piégeage réalisée par les 850 piégeurs du réseau Ciblage De Sangosse, permet d’évaluer le risque dans chaque zone de colza. Elle débute 2 à 3 semaines avant les semis. « Nous recommandons d’intervenir avant le semis si le seuil de 5 limaces par m² est atteint, précise Pierre Olçomendy, chef marché anti-limaces chez De Sangosse. Et pour les parcelles semées, en tenant compte de la reprise d’activité et des conditions climatiques, il est recommandé d’épandre les granulés si le seuil de 1 limace par m² est atteint. » L’application peut aussi être effectuée au moment du semis, grâce au mélangeur Emix. Il réalise un mélange homogène, apportant une protection anti-limaces régulière sur toute la parcelle.

Bien positionner l'anti-limaces avec la semence grâce au mélangeur Emix

Le mélangeur Emix permet une application homogène des granulés anti-limaces au moment du semis quelle que soit la semence choisie colza ou céréales.  Le mélange s’effectue uniquement par gravité grâce à des déflecteurs. Les semences et les granulés anti-limaces sont préservés, sans se déliter, ni se casser.

semences ; mélangeur

À savoir sur le programme Ciblage

Il reprend les quatre étapes nécessaires à un contrôle efficace des limaces : Anticiper, évaluer le risque, choisir le bon granulé, et optimiser la technique d’application (lire notre article sur le sujet ici).

Pour renseigner les comptages limaces et suivre en temps réels les résultats, utilisez l’application Ciblage Anti-limaces.