Colza, les challenges à relever pour une culture d'avenir

Syngenta - Mardi 25 octobre 2022

Entre de bons rendements et des cours soutenus, le contexte est porteur pour les producteurs de colza. Si comme pour toutes les cultures, les défis techniques existent, la filière s’organise pour faire face.

colza ; syngenta

Dans de nombreux bassins de production, les agriculteurs font du colza leur tête d’assolement. Il faut dire que ses atouts sont nombreux. Ils tiennent notamment à ses débouchés variés : production d’huile alimentaire, biodiesel, tourteaux destinés aux élevages… En termes environnementaux, la floraison massive de la plante, au printemps, fournit aux pollinisateurs, sauvages ou domestiques, du nectar et du pollen à profusion. Le Plan pollinisateurs lancé par le Gouvernement en 2021 ne s’y trompe pas et fait de l’alimentation des butineuses un facteur-clé de leur préservation. 

Cap sur la souveraineté protéique

Autre enjeu, autre atout. La France souhaite avancer vers la souveraineté alimentaire. Et si la crise engendrée par la guerre en Ukraine accentue cette problématique, l’idée de produire plus de protéines au niveau national fait son chemin depuis plus longtemps. Un Plan protéines végétales a vu le jour en 2020, articulé autour de financements issus du Plan de relance. Le colza fait partie des cultures susceptibles d’intégrer des filières, nouvelles ou à développer, dans ce cadre. L’Europe, structurellement dépendante, notamment du soja sud-américain, affiche la même volonté. 

Implantation à soigner

Les raisons d’implanter du colza sont là. Mais les agriculteurs doivent faire face à des défis réels. Au premier rang : le climat. Pour les derniers semis, les conditions d’implantation idéales ont fait défaut alors même que le début de cycle est une période charnière pour la plante. L’objectif est d’atteindre le stade quatre feuilles au plus vite, afin que le colza soit robuste et capable de faire face aux stress. Et ces stress tiennent en particulier aux attaques des ravageurs. Un autre défi à part entière.

Minecto Gold à la rescousse face à la grosse altise

La grosse altise est une menace d’importance pour le colza. Les solutions insecticides se raréfient. Avec le retrait des produits à base de phosmet le 1er novembre 2022, l’ensemble des insecticides restant sur le marché relèvent de la famille des pyréthrinoïdes. Or, ces molécules rencontrent des situations de résistance plus ou moins marquées selon les bassins de production. Dans les cas les plus extrêmes où la résistance de type SKDR est généralisée, les producteurs n’ont tout simplement plus de recours ! 

C’est pour éviter l’impasse que la filière a demandé, et obtenu début septembre, une dérogation des autorités pour l’utilisation d’une spécialité à base de cyantraniliprole développée par Syngenta : Minecto Gold. Une décision régionalisée qui permet aux départements concernés par des situations difficiles de résistance de continuer à cultiver les atouts de la culture de colza. Cette dérogation délivrée dans le cadre de la lutte contre la grosse altise pour les crucifères oléagineuses (colza-moutarde) court sur 120 jours, du 15 octobre 2022 au 12 février 2023, uniquement sur les territoires suivants : régions Grand-Est, Bourgogne-Franche Comté, Ile-de-France et Centre-Val de Loire, département de l’Allier.

+18,4 % de surfaces en 2022

Selon le service statistique du ministère de l’Agriculture publiée le 20 mai, la sole de colza pour 2022 atteignait les 1,16 millions d’hectares. C’est 18,4 % de plus qu’en 2021. Les rendements moyens s’élèvent à 32 qx/ha. Ces chiffres confortent la France à la première place des producteurs européens.

MINECTO™ GOLD – Attention – H410 – Très toxique pour les organismes aquatiques, entraîne des effets néfastes à long terme. EUH401 – Respectez les instructions d’utilisation pour éviter les risques pour la santé humaine et l’environnement.

risque

Syngenta France S.A. – 1228, Chemin de l’Hobit 31790 Saint-Sauveur France.
S.A. au capital de 101 075 884 Euros. RCS – RSAC Toulouse 443 716 832. Numéro de TVA intra-com. : FR 11 443 716 832. Agrément MP02249 : distribution et application de produits phytopharmaceutiques

MINECTO™ GOLD – AMM N° 2220766 – Composition : 400 g/kg Cyantraniliprole * – P102 Tenir hors de portée des enfants. P273 Éviter le rejet dans l’environnement. P280 Porter des gants de protection/des vêtements de protection. P391 Recueillir le produit répandu. P501 Éliminer le contenu/récipient dans une installation d’élimination des déchets agréée. Dans le cadre de la dérogation sur colza et moutarde, intervention raisonnée selon l’estimation du risque par les outils d’aide à la décision disponibles Dans le cadre de la dérogation sur colza et moutarde, l’autorisation est limitée aux traitements réalisés dans les zones suivantes de forte résistance aux pyréthrinoïdes : régions Grand-Est, Bourgogne-Franche Comté, Ile de France et Centre Val de Loire, département de l’Allier. Dans le cadre de la dérogation sur colza et moutarde, réalisation préalable d’un test Berlèse Respecter une distance d’au moins 5 mètres entre la rampe de pulvérisation et : L’espace susceptible d’être fréquenté par des résidents ; L’espace fréquenté par des personnes présentes lors du traitement. SP1 Ne pas polluer l’eau avec le produit ou son emballage. Ne pas nettoyer le matériel d’application près des eaux de surface. Éviter la contamination via les systèmes d’évacuation des eaux à partir des cours de ferme ou des routes. SPe1 Pour protéger les eaux souterraines, ne pas appliquer ce produit ou tout autre produit contenant du cyantraniliprole plus d’une fois tous les 3 ans sur la même parcelle, dans le cadre de la dérogation sur colza et moutarde. SPe3 Pour protéger les arthropodes non cibles, respecter une zone non traitée de 5 mètres par rapport à la zone non cultivée adjacente dans le cadre de la dérogation sur colza et moutarde. SPe3 Pour protéger les organismes aquatiques, respecter une zone non traitée de 20 m par rapport aux points d’eau comportant un dispositif végétalisé permanent non traité d’une largeur de 20 mètres en bordure des points d’eau dans le cadre de la dérogation sur colza et moutarde.
TM Marque d’une société du groupe Syngenta et * substance active de la société FMC.
Avant toute utilisation, assurez-vous que celle-ci est indispensable. Privilégiez chaque fois que possible les méthodes alternatives et les produits présentant le risque le plus faible pour la santé humaine et animale et pour l’environnement, conformément aux principes de la protection intégrée, consultez http://agriculture.gouv.fr/ecophyto.
Pour les conditions d’emploi et les usages, doses et conditions préconisées : se référer à l’étiquette du produit ou www.syngenta.fr

mentions legales phytosanitaires