Conseils pour bien stocker les engrais

Les engrais sont très sensibles à leur environnement. Si vous suivez quelques conseils, la qualité de l’engrais n’est pas affectée et est conservée.

engrais ; stockage

Humidité

Il est important de protéger l’engrais de l’humidité déjà pendant le transport et durant le stockage. Si l’engrais reste protégé de l’humidité, la capacité d’épandage est maintenue. Il est donc important que les moyens de transport soient propres et secs au chargement et que les engrais ne soient déchargés qu’à sec.

Température et aération

Stocker les engrais à l’abri de la chaleur et en dessous de 32°C. Prévoir un système de ventilation et un espace de sécurité suffisant entre le toit et le haut de la cheminée.

  • Engrais en vrac :

La case de stockage d’engrais en vrac doit également être propre, sèche, à l’abri des intempéries.

Les cases doivent dans des bâtiments fermés et équipés de moyens de ventilation mais sans courants d’air.

Couvrir le stockage en vrac avec un revêtement en plastique incombustible ou une bâche. 

Conservez toujours les engrais dans un endroit sec et propre en béton ou un matériau équivalent.  

  • Engrais en big bag : 

Privilégier un stockage à l’intérieur. 

Éviter tout contact avec l’eau (par le sol, toits, portes) utilisez si nécessaire des palettes.

En cas de stockage extérieur, il est recommandé de ne jamais exposer les engrais conditionnés à la lumière directe du soleil, mais de les stocker dans un endroit ombragé et ventilé. 

S’il n’y a pas d’alternative, utilisez une bâche en plastique blanche pour protéger les engrais

Compatibilité des engrais et autres substances

Gardez les engrais à base d’AN bien séparés de l’urée.

Les engrais doivent être stockés séparément de :

  • Essence; les matières organiques ou combustibles telles que les huiles et les graisses, la sciure de bois, les céréales, les graines, l’herbe, la paille ; et les sels métalliques tels que les composés de chromate, de zinc, de cuivre, de nickel et de cobalt ; gaz comprimés; produits phytosanitaires :
    • Matériaux hautement alcalins comme la chaux vive, le ciment et les scories métalliques en vrac
    • Des substances telles que l’acide chlorhydrique, l’acide sulfurique, le chlorure de potassium, le sulfate d’ammonium et le chlorure de sodium
    • Sources directes de chaleur telles que les fours, les travaux de soudage et de meulage, les lampes, les interrupteurs, les câbles électriques, les pièces de machines surchauffées ou toute source susceptible de créer des points chauds ou des étincelles