Fongicides céréales, Protecteur Par Nature

Mercredi 9 décembre 2020 - Corteva

Les questions sont légitimes sur l’efficacité des fongicides naturels en protection des céréales. Comment agissent-ils sur le champignon ? Jusqu’à quel niveau de contamination ? Sont-ils complexes à positionner ? Quels gains de rendement attendus ? Explication avec l’exemple d’un fongicide céréale issu de fermentation bactérienne.

La preuve sur le terrain ! La septoriose, l’une des maladies les plus dommageable sur blé, peut provoquer jusqu’à 40 % de perte de rendement. Les solutions de protection se positionnent au moment où la maladie est à la fois la plus dommageable pour la culture et la plus complexe à maîtriser car elle n’est pas visible.

Au printemps 2020, 65 agriculteurs ont pu expérimenter le fongicide d’origine naturelle de la gamme Inatreq active de Corteva Agriscience avant sa commercialisation à l’automne 2020. Les résultats ressortent probants : dans 95 % des cas, le surplus de production peut atteindre jusqu’à 7 q/ha par rapport à la référence du marché.

Plusieurs paramètres interviennent dans ce résultat : l’action préventive et curative des spécialités en association, et la persistance d’action d’Inatreq active. Le produit agit jusqu’à six semaines grâce à la technologie de la formulation i-Q4. Celle-ci permet également une excellente rétention des gouttelettes sur la feuille et une répartition homogène. Elle facilite aussi la pénétration et l’assimilation du produit.

Fongicide à action préventive

Comment positionner Inatreq active ? Il s’applique en association, au stade BBCH 30-69 à la dose de 1.5l/ha sur septorioses et 2 l/ha sur rouille brune et jaune. « Pour une efficacité optimale, nous recommandons de l’utiliser à partir du stade dernière feuille pointante, avant l’arrivée des symptômes, au moment où le risque de contamination par les spores est le plus élevé », complète Guillaume Guepet, chef marché fongicides Corteva. Son emploi se raisonne dans le cadre d’un programme. Issue d’une nouvelle famille chimique sur céréales, Inatreq active apporte en plus une réponse dans le cadre de la gestion des résistances des souches de septoria tritici à certaines familles chimiques fongicides

La formulation, essentielle dans l’expression de l’efficacité du fongicide Inatreq active

Répartition homogène sur la feuille et persistance d’action : ces deux critères complètent le mode d’action de la matière active Inatreq pour garantir son efficacité.

La couverture de la feuille est totale grâce à la redistribution mécanique qu’apporte la formulation i-Q4. Une fois pulvérisé, Inatreq active est rapidement absorbé par la plante. Le produit n’est pas lessivé par la pluie. Inatreq active est stocké dans les couches cellulaires supérieures des feuilles. Elles forment un réservoir qui relargue le produit à l’intérieur des feuilles pendant toute la durée de protection (jusqu’à 6 semaines).