Fusarioses : optimiser l'UTILisation fongicide

Bayer - Mercredi 26 mai

Un climat humide autour de la floraison augmente le risque fusariose. Si une intervention fongicide s’avère nécessaire, veiller au bon positionnement et à optimiser la qualité de pulvérisation (le traitement de l’épi est délicat car son port vertical en fait une cible plus difficile à atteindre qu’une feuille plane), pour allier efficacité et durabilité !

La réussite du traitement fusariose dépend du stade d’intervention et de l’optimisation de la qualité de pulvérisation

Le positionnement : au stade floraison !

Le traitement doit être effectué au début de la floraison. L’efficacité maximale s’observe lorsque le traitement est positionné au moment où 100% des épis sont sortis, quand les premières étamines sont visibles.

Astuce pour vos agriculteurs : A l’apparition des premières étamines dans les passages de roues, l’intervention doit être programmée dans les 3-4 jours suivants.

L’optimisation de la qualité de la pulvérisation est la condition de l'efficacité et de la durabilité

Facteurs de réussite du traitement

  • Les conditions climatiques :
    – température < 25 ° C,
    – absence de vent
    – hygrométrie élevée
  • Le volume d’eau (minimum de 150 L/ha)

Le type de buse : utilisation des buses à injection d’air simple ou double fentes recommandée pour optimiser la pulvérisation et gérer la dérive.

A ce titre, notre gamme fongicide permet de préserver le rendement et assurer la qualité sanitaire du blé en le protégeant des maladies de fin de cycle : fusarioses, rouilles et septoriose.
Olivier Gavard - Resp. marketing
Corinne Thierry - Resp. contenus
mentions legales phytosanitaires