Herbicide à nouveau mode d’action, BASF prévoit une autorisation en 2022

L’herbicide céréales de BASF en attente d’homologation est un outil indispensable contre la résistance des graminées adventices, notamment les vulpins et ray-grass difficiles à contrôler.

La nouvelle substance herbicide de BASF, déjà utilisée en Australie depuis 2019 sous la marque Luximo, pourrait l’être en Europe dans deux ans. La société, qui a déposé un dossier d’homologation au niveau européen l’an passé, attend en effet les premières autorisations de produits pour 2022.

« Cet herbicide fournira bientôt aux agriculteurs de l’UE et du Royaume-Uni un outil indispensable contre la résistance des graminées », souligne BASF. Car il possède un nouveau mode d’action reconnu par le Comité d’Action contre la résistance aux herbicides (HRAC- Herbicide resistance action committee). Il s’agit même du premier nouveau mode d’action depuis 1985. « Il représentera la première substance active du nouveau groupe de mode d’action HRAC appelé “Groupe Q” ou “30”, qui regroupe des inhibiteurs de la famille d’enzymes dénommée thioesterase d’acide gras (FAT pour fatty acid thioesterase en anglais), précise BASF. Ces enzymes sont essentielles au développement et au fonctionnement de la membrane cellulaire végétale. Leur inhibition perturbe la germination et donc la levée des graminées adventices. »
Avec un nouveau mode d’action, l’herbicide de BASF n’a pas de résistance croisée connue. Il est annoncé avec une efficacité racinaire contre un large spectre de graminées rencontrées dans les cultures céréalières, notamment les vulpins et ray-grass résistants et difficiles à contrôler.