La fertilisation localisée avec les microgranulés

Fertinagro - Jeudi 29 septembre 2022

Toutes cultures confondues, une levée rapide et homogène doit constituer un objectif majeur de production et de l’itinéraire technique mis en place. C’est ce qu’on appelle un effet starter. En effet, une plante qui démarre mieux et plus rapidement sera toujours plus forte contre les différents stress biotiques et abiotiques auxquels elle est soumise. Pour ce faire, travailler une fertilisation localisée au moment du semis est un moyen technique efficace pour apporter à la culture les éléments minéraux essentiels à son implantation initiale et à son développement précoce.

semoir

La localisation de l’engrais présente plusieurs avantages (par rapport à une fertilisation en plein) :

  • Sous nos climats printaniers à tendance frais et humide, la minéralisation est ralentie à cette période de l’année et la fertilité autour des graines et des jeunes plantes sera très probablement inférieure aux niveaux requis pour une alimentation optimale. Ainsi, la localisation de l’engrais est un moyen de contourner une minéralisation lente et insuffisante et d’assurer ainsi une bonne levée et implantation. La fertilité dans le périmètre immédiat des graines est augmentée, sans pour autant augmenter les apports sur l’ensemble de la parcelle. C’est une économie d’unités à épandre, voire de passage.
  • Lorsqu’un apport se fait au sol, les éléments apportés sont soumis à diverses contraintes (pH trop élevé ou trop bas, CEC faible, excès d’eau ou sècheresse,…), ce qui entraîne des blocages, des lessivages, donc des indisponibilités pour les plantes. Localiser, concentrer les éléments à proximité des racines, c’est réduire ces contraintes et leurs conséquences. D’ailleurs, lorsqu’on parle localisation d’un engrais, on pense en général au phosphore, élément dont la solubilité et la biodisponibilité est très faible. Ainsi quand il y a apport de cet élément, il est rapidement rétrogradé (45 à 75% de rétrogradation dans les sols très calcaires, jusqu’à 70% dans les sols très acides). Étant également très peu mobile, il est primordial qu’il soit apporté au plus près de la graine et des jeunes racines pour une absorption la plus rapide possible.
  • Les engrais et les grandes quantités d’éléments solubles qu’ils apportent orientent les sols vers une activité microbienne de type bactérienne, et peuvent inhiber d’autres intervenants tels que les bactéries libres fixatrices d’azote, les mycorhizes. Avec un apport localisé, on subvient aux besoins précoces des cultures, on limite cette orientation microbienne au strict périmètre des graines et on ne perturbe pas les autres acteurs microbiens dans tout le reste du sol.
  • La localisation de l’engrais permet de monter le niveau de fertilité autour de la graine et des premières racines, plutôt que de fertiliser l’ensemble du sol et d’alimenter aussi bien les cultures que les adventices. En ce sens, la fertilisation localisée peut s’assimiler à un outil de gestion du salissement.

D’un point de vue engrais localisé, on distingue :

  • Les engrais starter qui se positionnent, via le circuit fertiliseur du semoir, 5cm à coté et 5cm au-dessous de la graine
  • Les microgranulés qui se positionnent, via le circuit insecticide ou semoir spécifique, dans la ligne de semis au contact de la graine.
fertilisant ; microgranulé

L’avantage des microgranulés réside dans une surface de contact extrêmement élevée, dû au diamètre des billes : 0.5 à 1.5mm de diamètre (contre 2.5 à 4.5 pour un engrais conventionnel). Ce qui démultiplie l’efficience des éléments apportés.

FERTINAGRO développe une gamme de microganulés, la gamme particulièrement adaptée. En effet, au-delà de sa granulation microgranulé et des avantages qui y sont liés, le phosphore est sous forme MAP (phosphate monoammoniaque), qui présente moins de risque de brûlure sur les germes que le DAP, phosphate diammoniaque, forme présente dans le 18-46.

agristart ; logo

De plus, cette gamme de microgranulés bénéficie dans sa composition de la présence du complexe QUELAPHOS, complexe breveté, molécule organique à base d’acides humiques, fulviques et d’acides aminés. Les avantages de ce complexe : 

  • Stimulation du développement des racines et des poils absorbants,
  • Chélation des éléments, meilleure protection (contre la rétrogradation) et absorption de ces derniers
  • Effet starter

Molécule organique QUELAPHOS