Lancement du site Zéro dans l’eau pour une lutte responsable contre les limaces

La qualité de l’eau est un sujet sensible. Pour déployer collectivement les bonnes pratiques d’utilisation des granulés anti-limaces, la démarche Zéro dans l’eau, vient de se doter d’un site internet. De Sangosse est l’une des quatre premières entreprises adhérentes à ce concept éco-responsable. Il est construit en lien avec les principes de la protection intégrée et ouvert à tous.

La démarche Zéro dans l’eau possède désormais son site internet. Il met en avant toute la philosophie de ce concept. Car si zéro dans l’eau signifie zéro granulés antilimaces dans les masses d’eau, cet objectif implique aussi 100 % de conseils, d’initiatives et d’outils  partagés pour déployer sur le terrain les bonnes pratiques d’utilisation de ces produits !

Présenté le 7 juillet à la presse par la société DE SANGOSSE, le site se veut avant tout un espace pour rassembler la communauté des professionnels autour de cet enjeu. Distributeurs, prescripteurs, agriculteurs conseillers, instituts techniques, chambres d’agriculture, agences de l’eau, ETA, Cuma, tous peuvent participer à la promotion des bonnes pratiques. « Nous souhaitons apporter une image rassurante de l’agriculture aux citoyens, souligne Arnaud Lagriffoul, responsable développement durable de l’entreprise. La démarche Zéro dans l’eau est tout à fait en ligne avec nos principes et il nous paraissait évident d’y adhérer ». Sur ce site pas de marques de produits, ni d’entreprises mises en avant, mais une volonté de montrer une force collective et de faire des émules. Pierre Olçomendy, chef de marché anti-limaces ajoute : « En tant qu’acteur de référence sur le marché des anti-limaces en France, notre rôle de leader est non seulement de contribuer à cette démarche de filière mais également de porter ce message de responsabilité d’entreprise. »

 Promotion des pratiques éco-responsables

Car au-delà des témoignages, en adhérant à Zéro dans l’eau, les acteurs s’engagent moralement à mettre en avant les pratiques éco-responsables. « Quelle que soit sa composition ou sa couleur, un granulé ne doit pas être retrouvé dans un fossé, un cours d’eau ou une ZNT, c’est-à-dire les espaces adjacents aux parcelles agricoles traitées et non destinés à recevoir des anti-limaces », complète Arnaud Lagriffoul. Des techniques d’épandages de précision et des méthodes existent pour appliquer le produit au bon endroit, en lien avec la pression limaces. Car l’avenir des solutions de protection est aussi en jeu: « Les agriculteurs ne disposent que du métaldéhyde et du phosphate ferrique pour contrôler les limaces et les escargots, complète Pierre Olçomendi. Nous devons pouvoir compter durablement sur ces deux molécules. »

Adhésion à zéro dans l’eau pour tous

Comment fonctionne l’adhésion à Zéro dans l’eau ? Chacun peut s’inscrire gratuitement via le site. Des supports sont d’ores et déjà disponibles sur la plateforme via le kit adhérents : flyers, stickers, brochures pédagogiques pour épandre les granulés, vidéos avec des situations à risques, tutoriels… : « Tous ces outils et supports s’inscrivent dans le cadre de la protection intégrée », complète Arnaud Lagriffoul. Des actions terrains sont aussi proposées en parallèle, notamment par le biais de demi-journées de formation. Enfin un quiz permet de balayer les idées reçues et d’améliorer les connaissances. Quatre entreprises sont actuellement adhérentes à la démarche.