Les adjuvants, de plus en plus utilisés

Le niveau d’utilisation général des adjuvants en 2018-2019 est resté identique à celui de la campagne précédente, en raison d’une fin de printemps et d’un été secs qui ont conduit à un recul des interventions sur cultures spécialisées. Mais selon l’Afa, l’Association française pour les adjuvants, le marché des adjuvants continue bel et bien sa progression. En 2018-2019, 17,2 millions d’hectares en déployé ont reçu un traitement associé à un adjuvant extemporané, pour 61 millions d’euros en valeur. Soit une progression de 4 % du chiffre d’affaires en 5 ans.

L’usage avec bouillies fongicides gagne 10 % chaque année

D’après l’Afa, la campagne 2018-2019 confirme le positionnement des adjuvants comme partenaires privilégiés des fongicides : la progression serait de 10 % tous les ans depuis 5 ans.
En 2018-2019, les usages associés aux herbicides auraient concerné 59 % des surfaces, ceux associés aux fongicides 22 % des surfaces. Ces pourcentages s’élèvent à 14 pour les insecticides et à 5 pour les régulateurs de croissance.
Autres évolutions notables : l’utilisation croissante des mouillants, au détriment de celle des huiles, et une légère augmentation des usages en grandes cultures.