Les Fermes Biosolutions De Sangosse vont plus loin dans la baisse de l’IFT en 2021

De Sangosse - Mardi 26 octobre 2021

Baisser les IFT quand on a déjà réduit les usages de produits conventionnels dans le cadre de la certification HVE d’un vignoble, peut être un objectif difficile à tenir ! Surtout si la qualité de la récolte et le rendement sont non négociables. Les fermes Biosolutions de De Sangosse ont réussi ce pari avec en plus une très forte pression mildiou à gérer en 2021. Partage d’expérience et de résultats avec Johanna Sigel, chef marché Vigne De Sangosse.

vigne ; grappe

Le réseau des fermes Biosolutions De Sangosse rassemble cinq exploitations localisées en Champagne, dans le Bordelais, le Beaujolais, les Côtes de Gascogne et le Centre- Val-de-Loire. Ces exploitations sont déjà engagées dans des pratiques réduisant les usages de produits phytosanitaires conventionnels. La protection de la biodiversité est aussi un enjeu clé. 

Certifiées HVE, elles recherchent une baisse encore plus importante des produits conventionnels que celle exigée pour valider leur stratégie phytosanitaire. Concrètement, leurs attentes portent sur une baisse des IFT, le zéro résidu dans les moûts et elles veulent éviter au maximum l’emploi des produits classés CMR. L’une d’elle, le domaine Fontenille dans l’Entre-deux-mers possède aussi une partie de son vignoble en conversion AB. Dans le cadre du partenariat mis en place depuis 2019 avec De Sangosse, l’équipe vigne de l’entreprise leur propose un programme adapté à ces objectifs, tout en sécurisant la productivité et la qualité de la récolte. Mis en place sur une zone dédiée, ce programme est comparé à celui de référence pratiqué sur l’exploitation. 

Baisse de l’IFT malgré la pression mildiou en 2021

Quels sont les résultats obtenus pour cette deuxième campagne ?  D’ores et déjà les vignobles ont été marqués par une forte pression mildiou et par des accidents climatiques inédits avec le gel de ce printemps et des périodes de grêle.  Pour autant, l’intégration des Biosolutions dans les itinéraires pratiqués par ces viticulteurs a permis de réduire l’IFT de 29 % en moyenne par rapport au programme de référence conduit sur le reste des exploitations. En 2020, l’IFT avait baissé de 15 %. 

Pour toutes les exploitations le résultat est proche de l’objectif fixé et très satisfaisant dans le contexte de l’année. Quant aux CMR, ils ont pu être diminué. En moyenne, le taux d’utilisation est de 5 % dans le programme insérant des Biosolutions contre 17 % dans les itinéraires des viticulteurs. La totalité des viticulteurs se passe même d’insecticides contre les tordeuses de la grappe grâce aux dispositifs de confusion sexuelle.

Quels sont les facteurs de réussite des itinéraires insérant des biosolutions ?

Pour Johanna Sigel, chef marché vigne, la baisse des IFT et des CMR est due à plusieurs facteurs combinés : « La démarche passe avant tout par un bon diagnostic des exploitations et de leur situation en lien avec les objectifs de production, souligne-t-elle. Ensuite, il est nécessaire de bien connaitre les biosolutions et tous les outils disponibles pour atteindre ces objectifs. Enfin, il s’agit d’être réactif et capable de combiner plusieurs leviers tout en optimisant leur utilisation selon le contexte. L’adhésion des viticulteurs partenaires dans les décisions du quotidien et une communication étroite constituent les clés de la réussite. »

Quelles Biosolutions ont été utilisées sur les cinq vignobles ?

Toutes les exploitations ont intégré l’anti-mildiou LBG-01F34 à différents stades et avec différents partenaires selon les objectifs visés. Grâce à sa puissante systémie, le biocontrôle a contribué au contrôle du mildiou durant cette saison mouvementée. 

L’Armicarb® utilisé dans les programmes anti-oïdium et/ou anti-botrytis a également donné satisfaction aux producteurs, particulièrement pour stopper la maladie quand elle était présente. 

Le fongicide Whisper, 1er soufre liquide d’origine agricole a également donné toute satisfaction pour son efficacité et sa facilité de mise en œuvre.

mentions legales phytosanitaires