Limaces, réduire l’IFT de 30 % grâce à l’observation

De Sangosse - Jeudi 11 mars

La clé de l’économie dans la stratégie anti-limaces, c’est le piégeage ! 250 participants de l’Observatoire Ciblage proposé par De Sangosse partagent leurs résultats en termes de gain d’IFT et de rendement. Un dispositif numérique de surveillance connecté devrait les épauler en 2022. En attendant, les alertes constituent toujours de précieux conseils pour déclencher les épandages d’appâts au bon moment.

limace ; métaldéhyde

Le piégeage des limaces a la côte car c’est le meilleur moyen de les prendre de vitesse. Dans le cadre de sa démarche Ciblage, De Sangosse a interrogé 250 participants afin d’évaluer concrètement les bénéfices économiques de leurs observations dans la stratégie de protection. Tous remontent une baisse des usages de granulés anti-limaces. Deux indicateurs clés ressortent : une baisse du nombre de passages et une réduction de la dose de 9 % qui se traduisent par un recul de l’IFT de 30 % à l’échelle de l’exploitation. Pierre Olçomendy, chef marché De Sangosse complète : « En suivant mieux le cycle de développement des limaces à la parcelle un agriculteur positionne mieux les granulés au bon moment et ajuste la dose en fonction de la pression. Celle-ci peut baisser jusqu’à 40 % » Le piégeage débute 15 à 20 jours avant le semis de la culture.

Le digital pour une surveillance simplifiée

Ce gain de performance économique grâce à l’observation incite la société De Sangosse à développer des systèmes d’observations encore plus performants. Ainsi, l’outil connecté et autonome, Limacapt, en cours de test, devrait être proposé aux piégeurs à partir de de l’automne. Ces capteurs surveillent les attaques de mollusques en période de risques pour toutes les cultures : colza, blé, maïs, maraîchage.

L’Observatoire limaces propose depuis 2003 une cartographie informative sur la pression limaces ou escargots en temps réel. Plus de 600 agriculteurs participent à ce réseau national. Les pièges sont fournis par De Sangosse qui pilote aussi le dispositif et l’envoi des alertes aux prescripteurs, distributeurs et agriculteurs partenaires. 

Cette approche participative constitue un véritable appui pour positionner les granulés au bon moment. « Nous sommes aussi porteurs de messages concernant les bonnes pratiques d’épandage. L’ensemble de ces actions constituent la démarche Ciblage, pour une lutte anti-limace efficace et en phase avec les attentes sociétales », complète Pierre Olçomendy.

« L’efficacité d’un anti-limaces ne se mesure pas simplement à ses propriétés létales, ce qui compte, c’est d’empêcher le ravageur d’attaquer la culture, et donc de le mettre rapidement hors d’état de nuire. La vitesse d’action est donc un critère prioritaire dans notre approche de la protection. »
Pierre Olçomendy
chef de marché appâts De Sangosse