Movida, montée en puissance des OAD en protection fongicide de la vigne

Bayer - Jeudi 18 mars

L’avenir de la protection de la vigne contre le mildiou et l’oïdium sera plus précise, avec des programmes fongicides à doses réduites, associant des produits de biocontrôle. Ces itinéraires demandent de l’accompagnement. L’outil de pilotage Movida répond à ces enjeux. Ce type d’OAD, indispensable auprès de viticulteurs, peut être commercialisé par les distributeurs et les structures de conseil. À la clé : de la création de valeur et un gain de points CEPP dans le cadre de la protection contre le mildiou. Présentation de l’offre Movida version 2021.

paysage vigne

La protection durable de la vigne contre le mildiou et l’oïdium ne pourra plus se passer des services numériques ! C’est l’enseignement clé d’une enquête réalisée par Bayer en 2020 auprès de 18 entreprises de la distribution viticole. Elle conforte celle conduite en 2019 auprès d’un panel de 300 viticulteurs : 44 % estimaient qu’un outil d’aide à la décision évaluant la pression maladie à la parcelle apporte un véritable intérêt. Ramené à l’échelle du vignoble français, ce ratio représente un potentiel de 18 000 professionnels. « Le contexte réglementaire et le marché demandent de limiter l’impact des produits phytosanitaires, explique Jean-Luc Dedieu, chef marché vigne Bayer. Pour répondre à cet engagement, sans fragiliser la production, les viticulteurs veulent appliquer les solutions de protection avec une dose optimisée. L’OAD Movida leur assure ce pilotage à la parcelle ».

Valorisation du conseil auprès des viticulteurs

Si Movida donne le cadre pour construire les stratégies de protection des viticulteurs en lien avec l’historique maladies à la parcelle et les conditions météo de l’année, elles doivent s’affiner avec les recommandations du conseiller, notamment pour l’emploi des produits de biocontrôle. « Véritable tableau de bord, Movida est un relai pour positionner à la parcelle le produit vendu, explique David Parramon, expert digital farming Bayer. De plus, l’outil justifie les traitements en temps réel. Il dresse en fin de campagne un bilan complet des programmes et des contaminations. Il assure ainsi la traçabilité des interventions. Enfin, il alerte sur la réglementation en vigueur. » Ces fonctionnalités répondent aux exigences des cahiers des charges des filières sous signe de qualité, comme la certification haute valeur environnementale, ou la bio.

« Movida dresse un bilan des traitements sur l’exploitation en lien avec les contaminations du mildiou et de l’oïdïum.»
David Parramon, expert digital Bayer
David Parramon
expert digital farming Bayer
27 %

de baisse de l’IFT sur mildiou ont été relevés en moyenne grâce au pilotage de la protection avec Movida
(Essais Bayer conduits sur 10 ans et dans différents vignobles français)

Marge assurée dès le premier contrat

Avec la séparation de la vente des produits phytosanitaires et du conseil, Movida peut tout à fait être commercialisé par un distributeur ayant choisi la vente ou par une structure de conseil agronomique. 

Pour accompagner la montée en puissance de ce service digital, Bayer propose une mise en marché innovante. La marge est assurée par le commissionnaire dès le premier compte ouvert alors qu’auparavant un niveau de volume était requis. « Le prix de vente de Movida est le même pour tous les viticulteurs, poursuit David Parramon, soit 150 euros pour dix parcelles. Le distributeur ou la structure de conseil peut ensuite l’inclure dans une offre plus globale afin de couvrir le temps de formation et l’accompagnement du viticulteur pour une meilleure prise en main. » Autre avantage, pour soutenir ce déploiement, c’est Bayer qui prend le risque financier. Enfin, Movida apporte 1,18 points CEPP/ha car en moyenne, selon une étude menée sur 10 ans et dans différents vignobles français, Movida permet une réduction de l’IFT de 27% sur mildiou.

Movida, modélise les risques épidémiologiques

  • Simulation de la dynamique du mildiou et de l’oïdium (contaminations primaires, repiquages sorties des tâches)
  • Prise en compte de l’efficacité des traitements effectués et du lessivage des produits.
  • Prise en compte de la sensibilité de la parcelle
  • Prévisions à 7 jours à partir de différentes sources de données météo : Météobase et MétéoFrance, stations privées connectées (nombreuses marques compatibles)

Movida assure le suivi des traitements et aide à structurer l’offre de services

  • Renforcement des échanges entre le conseiller et le viticulteur 
  • Relais pour les recommandations d’application des produits vendus
  • Justification des traitements et réalisation d’un bilan à la parcelle
  • Alerte sur la réglementation en vigueur
  • Intégration des produits homologués sur mildiou et oïdium, et de leurs caractéristiques
mentions legales phytosanitaires