Qualité de la pulvérisation, comment fonctionnent les adjuvants ?

Lundi 14 décembre - De Sangosse

Les adjuvants optimisent les performances des produits phytosanitaires. Ils améliorent la qualité de la bouillie, la répartition des gouttes sur la feuille, l’adhérence et la pénétration. Leurs atouts ne s’arrêtent pas aux propriétés physico-chimiques. Ils tiennent aussi un rôle essentiel dans le cadre des objectifs de réduction des produits du plan Ecophyto 2+. Enfin, ils évitent la dérive de la bouillie. Un bénéfice à la fois environnemental et économique.

Les adjuvants homologués constituent une famille de produits à part entière. Ils se distinguent en fonction de leurs propriétés physico-chimiques : les antidérives, les rétenteurs, les mouillants, les pénétrants, les humectants… Ils peuvent rassembler toutes ou partie de ces fonctionnalités. Les adjuvants permettent d’améliorer les performances d’un produit phytosanitaire à toutes les étapes du traitement : lors de la préparation de la bouillie, lors de son application puis au contact de la plante cible où, il facilite la répartition des gouttes sur la surface de la feuille, l’adhérence et la pénétration.

Les adjuvants apportent aussi un bénéfice environnemental. La propriété antidérive diminue les pertes dans l’air. La rétention sur la plante préserve le sol car elle évite les pertes par rebond et ruissellement. Même effet avec l’adhésivité car elle se traduit par une résistance au lessivage.

Toutes les propriétés cumulées permettent de diminuer jusqu’à 50 % de la dose pratique des fongicides ! C’est le cas de l’adjuvant LE 846® OLIOFIX ® de De Sangosse.

Qualité de la bouillie et de la pulvérisation

L’adjuvant peut faciliter la miscibilité de tous les composants dans la cuve de pulvérisation. La bouillie est homogène, fluide. Il évite ainsi tout risque de bouchage des buses. 

Des adjuvants antidérive fonctionnent par calibrage des gouttelettes en sortie de la buse. 

Les fines gouttelettes (inférieures à 100 µm de diamètre) sont sujettes à la dérive dans l’environnement ou vers les cultures voisines. Les adjuvants recalibrent ces gouttelettes autour de 150-200 µm. Elles se positionnement mieux permettent sur la culture à protéger.

Tenue sur la feuille

L’adjuvant « rétenteur » favorise le maintien des gouttelettes de pulvérisation sur la cible au moment de l’impact en limitant le rebond et le ruissellement . Cette fonctionnalité est très importante pour les situations de gouttes, grosses à très grosses, comme celles générées par les buses anti-dérive, de cibles peu mouillables ou en présence de rosée.

L’adjuvant « mouillant » se compose de tensio-actifs. Ces agents abaissent la tension superficielle de l’eau permettant ainsi l’étalement de la gouttelette sur la cible. 
Ce phénomène est d’autant plus important que la surface ciblée est composée de cires cristallines (ex : les crucifères) donc peu mouillables. Le fait d’étaler la gouttelette sur un maximum de surface permet :

  • soit un nombre de points d’entrée supplémentaires pour les produits pénétrants ou systémiques,
  • soit une couverture optimale avec un produit agissant par contact.
Durant de nombreuses années, les adjuvants ont démontré leur intérêt dans le gain d’efficacité des traitements. Aujourd’hui, les adjuvants font partie des outils à disposition des agriculteurs pour réduire en plus l’impact environnemental de ces applications soit par la réduction des pertes et depuis peu dans la diminution des doses des produits. Si en 2020, environ 1 ha traité sur 4 a reçu un adjuvant, nul doute que les nombreux bénéfices de ces produits devraient faire progresser le taux d’adjuvantation dans les 5 ans prochaines années.
de sangosse ; adjuvants
Frédéric Pagès
chef marché adjuvants De Sangosse

Maintien des propriétés de la préparation

Les adjuvants humectant ralentissent l’évaporation des gouttelettes pulvérisées à la surface de la cible en captant l’humidité environnante. Ce processus minimise la cristallisation des matières actives et maximise le temps de pénétration donc la quantité du produit de traitement qui va agir au cœur de la cible.

Réduction du lessivage

L’efficacité de « contact » du produit phytosanitaire est directement liée à la qualité et la quantité de son dépôt sur la surface du végétal.
L’adjuvant adhésif va augmenter l’accroche du produit de contact sur la feuille qui résistera mieux au lessivage lié à la pluie ou à l’irrigation. Le produit de protection restant plus longtemps sur la feuille, l’efficacité du traitement est ainsi prolongée.

De Sangosse propose aujourd’hui toute une gamme d’adjuvants anti-dérive, la plus large du marché avec quatre formulations :

–  LE846 / OLIOFIX 

ASTUSS / BELIZE

LI 700 STAR / GONDOR / LIBERATE

– SILWET L-77

mentions legales phytosanitaires