Sécuriser le désherbage d’automne grâce aux adjuvants

De Sangosse - Jeudi 23 septembre

Les adjuvants renforcent l’efficacité des herbicides racinaires d’automne. Quels sont concrètement les bénéfices technico-économiques et environnementaux obtenus avec la solution Silwet L-77 dans le cadre d’une stratégie de désherbage durable ? Le point avec Frédéric Pagès, chef marché adjuvants chez De Sangosse.

pulverisateur ; adjuvant

Face aux résistances des vulpins, ray-grass, les stratégies de désherbage des céréales d’hiver se déplacent vers l’automne. Ce sont désormais plus de 70 % des surfaces de céréales qui ont été traitées à cette période en 2020 contre 60 % en 2018. Afin de pérenniser l’efficacité des familles d’herbicides à l’échelle de la rotation, la règle à suivre est de respecter la dose et d’alterner les modes d’actions biochimiques.

Mieux étaler les gouttes d’herbicides et les maintenir en surface du sol

Le désherbage durable vise un maximum d’efficacité tout en réduisant l’impact sur l’environnement. Positionnés tôt, en pré-levée ou post-levée du blé, seuls ou en programme, les herbicides doivent exprimer tout leur potentiel afin d’abaisser durablement le stock de semences adventices dans le sol pour les cultures suivantes. C’est à ce stade qu’interviennent les adjuvants. Leur rôle ? Obtenir une bonne répartition de la bouillie herbicide en superficie du sol pour les modes d’action racinaires ou sur le végétal. Selon Arvalis-Institut du Végétal l’efficacité des adjuvants « dépend du trio plante/type d’adjuvant/formulation du produit. »

Efficacité prolongée des herbicides racinaires malgré la pluie

Les adjuvants optimisent l’efficacité des herbicides à une période où le risque de pluie dans les heures suivant le traitement est important. Un atout à souligner si le semis de blé est décalé à fin octobre, début novembre pour contrarier la levée des vulpins.

En effet, en cas de fortes précipitations, les herbicides peuvent être entrainés vers des horizons de sol plus profonds par phénomène de lixiviation. Ils ne sont alors plus présents en concentration suffisante dans la zone de germination des adventices, soit à 2-3 cm de profondeur. Ils perdent alors en rémanence. « Avec son pouvoir mouillant multiplié par 100, Silwet L-77 est à la fois un « hyper-mouillant » permettant une couverture maximale de l’herbicide sur le sol, et un « rétenteur » car les herbicides restent dans les premiers cm du sol et sur les jeunes adventices », explique Frédéric Pagès, chef marché Adjuvants chez De Sangosse.

7,4 % d’efficacité en plus pour l’herbicide d’automne avec Silwet L-77

Que montrent les essais ? L’efficacité de la référence herbicide d’automne à base de flufénacet et de diflufénican, positionné en post-levée précoce (de 1 à 3 feuilles de la céréale) a été améliorée de 7,4 % grâce à Silwet L-77. « Ce résultat, obtenu à partir de 57 essais, témoigne d’un gain économique à la fois lié au contrôle efficace des adventices et à l’économie d’eau puisqu’il sécurise toutes les applications à volume d’eau réduit », souligne Frédéric Pagès. Cette performance est liée au pouvoir « pénétrant dynamique » de Silwet L-77. Il accroît significativement la quantité de matière active qui traverse la cuticule. Son pouvoir « rétenteur » maintient l’herbicide dans la zone de germination des mauvaises herbes. Couverture maximale de la cible, effet rétenteur, effet pénétrant, limitation des pertes dans l’environnement : les adjuvants font partie de la boîte à outil du désherbage durable.

« À l’automne, deux applications herbicides adjuvantées, appliquées en prélevée puis à 1-3 feuilles du blé, peuvent atteindre des niveaux d’efficacité suffisants pour limiter les applications en sortie d’hiver. »
de sangosse ; adjuvants
Frédéric Pagès
chef marché Adjuvants chez De Sangosse
adjuvant ; herbicide

Silwet L-77 avec buse antidérive : 97% de réduction des micro-gouttes

 Silwet L-77 est le seul « hyper-mouillant » reconnu officiellement pour limiter la dérive de pulvérisation. Associé aux buses anti-dérive, Silwet L-77 réduit de 97 % la fraction de gouttelettes sensibles à la dérive (inférieures à 100 microns). Certains herbicides d’automne peuvent être ainsi appliqués en toute sécurité. Cette propriété permet de limiter les pertes de matières actives par dérive dans l’environnement. L’adjuvant contribue au respect de l’environnement et de l’utilisateur. 

mentions legales phytosanitaires