Septoriose, une large plage d’intervention possible en T2

Corteva - Mercredi 3 février

« Le bon moment, au bon endroit, à la bonne dose », telle est la règle de base dans le raisonnement de la protection des cultures. Mais, pour contrôler la septoriose, le bon moment, c’est avant l’apparition des symptômes. La solution Inatreq active apporte de la souplesse avec une large plage d’intervention. Explications.

Les alertes sur les contaminations par septoria tritici, champignon responsable de la septoriose sur blé sont communiquées par les Bulletins de santé du végétal. Les niveaux de contamination font aussi l’objet de suivi par le biais des outils d’aide à la décision. Cette maladie peut provoquer des pertes importantes de rendement, jusqu’à 40 % ! Pour protéger la culture, l’essentiel est de bloquer la progression du mycélium sur les feuilles. Elle doit s’opérer dès les premières contaminations, lorsque la feuille est encore verte. Les applications de fongicide s’effectuent généralement au stade dernière feuille étalée

Inatreq active, application du stade dernière feuille pointante jusqu’à l’épiaison

Le fongicide d’origine naturelle Inatreq active apporte surtout une fenêtre d’application plus large en cas de conditions difficiles puisqu’il peut être positionné dès le stade dernière feuille pointante. Cette flexibilité est un vrai atout pour mieux organiser les chantiers de traitement. Elle est liée en partie à la formulation innovante du produit. Une fois pulvérisé, Inatreq active est rapidement absorbé par la plante ce qui le met à l’abri du lessivage. La matière active est alors stockée dans les couches cellulaires supérieures des feuilles. Celles-ci font office de réservoir et relarguent du produit à l’intérieur des feuilles pendant toute la durée de protection (jusqu’à 6 semaines).

A noter !

La matière active Inatreq active est commercialisée sous les noms Questar et Aquino.
Inatreq active est toujours recommandée en association avec un autre fongicide efficace sur la cible pour une bonne gestion des résistances

mentions legales phytosanitaires