Sesto, un nouveau mode d’action homologué sur orges pour gérer les résistances

ADAMA vient d’obtenir l’homologation de Sesto sur orge, permettant ainsi aux céréaliers de profiter des qualités multisites de cette solution déjà reconnue sur blé pour la gestion des résistances.

sesto ; orges ; adama

Sesto®, composé de 500 g/L de folpel, élargit son champ d’utilisation à l’orge, sur rhynchosporiose, helminthosporiose et ramulariose, à la dose de 1,5 l/ha dès cette campagne. L’autorisation de Sesto® sur orge était très attendue dans un contexte de résistances des maladies aux produits unisites habituellement utilisés sur orge qui s’amplifie. « Les traitements répétés à base de produits unisites favorisent la disparition des souches sensibles et laissent la place au souches résistantes », explique Anne-Sophie BECUE, chef marché céréales. Cette résistance est déjà avérée sur le complexe helminthosporiose/rhynchosporiose/ramulariose.

Pour ces trois maladies, des populations résistantes existent aux unisites les plus utilisés (SDHI, Triazoles et strobilurines). Elle tend à s’étendre et doit être prise en compte dans le choix des programmes pour protéger l’efficacité de ces familles de molécules. « Sesto®, multisite original M04 agit à différents endroits cibles des maladies. Il agit donc sur toutes les souches, même les plus résistantes, limitant ainsi leur propagation. » En plus de son intérêt pour réduire la résistance, SESTO a aussi une activité directe sur les trois maladies, helminthosporiose, rynchosporiose et ramulariose. Découverte en 2002, cette dernière est une maladie récente sur le territoire français. « Peu connue, la ramulariose est souvent négligée, alors qu’elle peut avoir un impact très important sur les rendements de parcelles d’orges, de l’ordre de 10% en moyenne avec parfois des pertes de rendement bien plus conséquentes allant jusqu’à plus de 30 q/ha, alerte Anne-Sophie BECUE. Cette maladie est en développement. Avec les changements climatiques et les modifications des pratiques agricoles, cela sera une des maladies à surveiller dans les prochaines années. L’efficacité de Sesto® sur ramulariose est un réel atout en terme de rentabilité pour l’agriculteur. »

Sesto® permet de protéger la qualité du grain. Validé par l’IFBM, il répond aux cahiers des charges de la filière brassicole. Il apporte également un gain de qualité des pailles, avantage non négligeable pour les éleveurs.

Avec cet extension de l’homologation de Sesto®, ADAMA entend répondre aux besoins de la filière orge, tant en termes de rentabilité que de durabilité. Un nouvel exemple de notre engagement sur notre promesse Listen>Learn>Deliver.