Xarvio Field Manager, reconnu au titre des CEPP

Xarvio Field Manager de BASF gagne en fonctionnalités. Cet outil d’aide à la décision, qui permet entre autres d’optimiser les traitements fongicides, est désormais officiellement reconnu au titre des CEPP.

 

Pour 2020, l’outil digital d’aide à la décision (OAD) Xarvio de BASF s’enrichit de nouvelles fonctionnalités. « Il permet notamment l’interopérabilité avec SMAG et Isagri, et offre la possibilité aux agriculteurs de connecter leur station météo, précise la société. En outre, Field Manager facilite la collaboration des agriculteurs et de leurs conseillers cultures grâce à la mise en place d’un tableau de bord de suivi. » Autre nouveauté annoncée, le développement de la connectivité sans fil avec les machines, appelée Machine Data Link.
« 2020 sera aussi l’occasion de finaliser le développement de projets comme la fertilisation sur céréales et colza, ou encore la régulation des céréales, explique Jérôme Clair, responsable Xarvio Digital Farming Solutions France. Ces fonctionnalités seront d’ailleurs testées au champ cette année par des agriculteurs. »

Acquérir 0,35 CEPP/ha

BASF rappelle que Xarvio Field Manager, qui permet d’être alerté des risques maladies ou ravageurs et de réaliser de la modulation intra-parcellaire de dose fongicide, est désormais officiellement reconnu au titre des CEPP. Il permet d’acquérir 0,35 CEPP/ha avec la fiche action n°2017-013 intitulée « Accompagner le placement des traitements fongicides des céréales, au moyen d’un outil d’aide à la décision de prévision et de conseil tracé à la parcelle ».
Selon la société, l’OAD a su démontrer une baisse de 0,36 IFT/ha en moyenne sur plus de 15 000 parcelles et 5 campagnes, soit -22 % de l’IFT fongicide blé. Au cours des 3 dernières années, il aurait permis un gain moyen de 65 €/ha par rapport aux pratiques régionales, grâce à une diminution du nombre de traitements et à un gain de rendement de 4 q/ha résultant d’un meilleur positionnement. L’utilisation de la modulation intra-parcellaire aurait quant à elle conduit à une réduction de 12 % de la quantité de fongicide utilisée.
Pour la campagne 2019-2020, une vingtaine de distributeurs sont déjà engagés dans l’accompagnement de l’outil.