InVivo lance son pôle vin et veut devenir acteur majeur de la filière

InVivo se dote d'un pôle vin « avec pour objectif d'atteindre les 500 M€ de chiffre d'affaire en cinq ans. » Thierry Blandinières, directeur général du groupe, l'a annoncé le 24 juin. Si la France se positionne comme le premier producteur de vin au monde, le pays perd d'importantes parts de marché à l'export. L'atomisation de la filière, qui compte près de 700 caves coopératives sur l'ensemble du territoire, explique cette tendance. Avec son pôle InVivo Wine, le groupe a pour ambition de structurer la filière afin de conquérir les marchés internationaux.
En trois semaines, le groupe a déjà opéré trois actions majeures. Un partenariat stratégique avec Vinadeis, premier groupe coopératif français sur le marché du vin dont le chiffre d'affaire s'élève à 268 M€ pour 2,5 Mhl commercialisés.
InVivo a également acquis 78% des parts de la maison de négoce bordelais Cordier Mestrezat Grands Crus. Enfin, le groupe vient de racheter la jeune société de négoce de vin en vrac « Vignobles du Soleil ».  Avec une progression très soutenue de ses ventes à l'export, cette société réalise un chiffre d'affaires de 35 M€.  « L'un de nos objectifs est de canaliser et de mieux valoriser le vrac », précise Thierry Blandinières.  

Créer de la valeur pour chacun des acteurs de la filière
La direction d'InVivo Wine sera confiée à partir de la mi-juillet 2015 à Bertrand Girad (photo), qui conservera également son statut de président du directoire de Vinadeis. Avec deux administrateurs dédiés dans le conseil d'administration du groupe, Vinadeis entre ainsi directement dans la gouvernance d'InVivo. Pour mener à bien sa mission, InVivo compte s'appuyer sur sa connaissance du secteur en amont, mais également sur son réseau d'enseignes de distribution. Au total plus de 4 000 vignerons seront concernés par ce projet. « Nous veillerons à créer de la valeur pour chacun des acteurs de la filière », assure-t-il. « Nous allons participer à la construction d'une stratégie ambitieuse et efficace pour la filière vin », conclut Philippe Mangin, président d'InVivo.

close

Inscription à la newsletter Innovations

En validant ce formulaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

close

Inscription à la newsletter Innovations

En validant ce formulaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

close

Inscription à la newsletter Innovations

En validant ce formulaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *