« IPM Works déploie 22 groupes d’agriculteurs type Dephy à travers l’Europe », Nicolas Munier-Jolain, Inrae

Le 1er octobre 2020, l'initiative européenne IPM Works voyait le jour. L'ambition ? Créer des groupes de fermes favorisant les échanges sur le sujet des réductions d'usage des pesticides. Pour Référence agro, le coordinateur du projet Nicolas Munier-Jolain, chercheur à l'Inrae, évoque la filiation entre IPM Works et Dephy, et dresse un premier bilan, un an après le lancement de l'initiative.
IPM Works
Le coordinateur du projet IPM Works, Nicolas Munier-Jolain, (Inare).

Référence agro : Dans quelle mesure IPM Works s'est-il inspiré de Dephy ?

Nicolas Munier-Jolain : Le projet a démarré en octobre 2020, mais les échanges initiaux datent de 2019. Dès la première réunion téléphonique, l'ensemble des mots-clés et des codes de Dephy ont été évoqués. Par exemple, l'importance de former des réseaux de vraies fermes, la vision systémique de l'exploitation, ou évidemment le souhait de réduire les usages de produits phytopharmaceutiques. Par ailleurs, la coordination a été confiée à une structure française, l'Inrae. C'est à partir d'un consortium français comprenant également l'APCA et l'Acta que nous avons contactés les

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Une information stratégique

Toute l’actualité des acteurs de la vente et du conseil, des débouchés et des filières.

Pour tous les métiers

Direction, achat, vente, communication, environnement, juridique...Référence agro a l’information qu’il vous faut.

De l'expertise

Les dernières avancées scientifiques, la politique agroenvironnementale et l'évolution du cadre réglementaire.

Le magazine Culture Agri

Chaque trimestre, l'analyse et le décryptage des enjeux agricoles et des attentes sociétales pour une planète plus durable.

Inscription à la newsletter Innovations

En validant ce formulaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Autres articles du fil