Irrigation, le pilotage « reste le parent pauvre des pratiques »

Alors que les travaux du Varenne de l'eau approchent de leur terme, un point a été fait sur l'enjeu de l'irrigation, le 17 novembre. La question de l'efficience fait son chemin sur le terrain, bien que certains leviers soient encore trop peu déployés, comme notamment le pilotage, ont insisté les intervenants.
irrigation
©AG
Après avoir fait un point sur le sujet de la génétique, les porteurs de la thématique 2 du Varenne de l'eau ont consacré un webinaire, le 17 novembre, à l'irrigation. Il s'agit du troisième levier cité, sur 15, par les filières pour s'adapter au nouveau contexte climatique, derrière la sélection variétale ou des races, et l'évolution des pratiques culturales. Sur ce sujet, « la question de l'efficience apparaît comme centrale », indique Jean-Paul Bordes, directeur général de l'Acta.

Un recours trop faible au pilotage de l'irrigation

Le raisonnement des apports, notamment via le pilotage…

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Une information stratégique

Toute l’actualité des acteurs de la vente et du conseil, des débouchés et des filières.

Pour tous les métiers

Direction, achat, vente, communication, environnement, juridique...Référence agro a l’information qu’il vous faut.

De l'expertise

Les dernières avancées scientifiques, la politique agroenvironnementale et l'évolution du cadre réglementaire.

Le magazine Culture Agri

Chaque trimestre, l'analyse et le décryptage des enjeux agricoles et des attentes sociétales pour une planète plus durable.

Autres articles du fil