Jérôme Calleau, Cavac, « Conseil stratégique, tout le monde compte sur un report »

Face au manque de conseillers et conscient de la difficulté à motiver les agriculteurs autour du conseil stratégique, Jérôme Calleau, le président de Cavac reconnaît qu’un report de l’échéance, fixée au 31 décembre 2023, serait la bienvenue.
Jérôme Calleau
Le 31 décembre 2023 marque l’échéance, pour les agriculteurs, d’avoir réalisé leur premier conseil stratégique. Les présidents et directeurs généraux interrogés ces derniers jours à l’occasion de leurs assemblées générales reconnaissent que sur le terrain, la dynamique n’est pas encore enclenchée. Manque d’information, manque de conseillers, ras-le-bol de toute cette réglementation... le fait est que peu d’exploitants, sur les 370 000 concernés, ont déjà réalisé ce conseil…

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Une information stratégique

Toute l’actualité des acteurs de la vente et du conseil, des débouchés et des filières.

Pour tous les métiers

Direction, achat, vente, communication, environnement, juridique...Référence agro a l’information qu’il vous faut.

De l'expertise

Les dernières avancées scientifiques, la politique agroenvironnementale et l'évolution du cadre réglementaire.

Le magazine Culture Agri

Chaque trimestre, l'analyse et le décryptage des enjeux agricoles et des attentes sociétales pour une planète plus durable.

Autres articles du fil

Sumi Agro étoffe ses équipes terrain

26 janvier 2023
La société Sumi Agro prévoit l’embauche de trois personnes sur le terrain d’ici au 1er septembre 2023 : deux dans le Centre Ouest et une dans le Nord Est. Les recrutements sont en...