L’AGPB craint la hausse des coûts de production

L’Association générale des producteurs de blé, AGPB, tenait une conférence de presse le 8 septembre. L’occasion de dresser le bilan d’une moisson particulièrement précoce, et d’aborder les sujets d’actualité de la rentrée, tels que le revenu des agriculteurs, le prix des engrais et le rapprochement avec les filières d’élevage.
AGPB ; Philippe Helleisen ; Eric Thirouin ; Philippe Heusele ; Cédric Benoist
De gauche à droite : Philippe Helleisen, directeur général, Eric Thirouin, président, Philippe Heusele, secrétaire général, Cédric Benoist, vice-président. © EB/Terre Ecos
« Nous poussons un « Ouf » de soulagement, déclare en introduction Philippe Heusele, secrétaire général de l’AGPB. Les conditions climatiques, chaudes dès le printemps, faisaient craindre le pire, mais la production globale de blé tendre, estimée à 33,6 Mt, est assez proche de la moyenne quinquennale 2017/2021. » Le rendement de blé tendre atteint 71,6 q/ha, en baisse de seulement 1,4 % par rapport à l’année dernière.

Le blé dur en forte baisse, les orges se maintiennent

Pour le blé dur, le choc est plus rude, avec une diminution de 8,4 % des rendements, à 50,7 q/ha. « La…

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Une information stratégique

Toute l’actualité des acteurs de la vente et du conseil, des débouchés et des filières.

Pour tous les métiers

Direction, achat, vente, communication, environnement, juridique...Référence agro a l’information qu’il vous faut.

De l'expertise

Les dernières avancées scientifiques, la politique agroenvironnementale et l'évolution du cadre réglementaire.

Le magazine Culture Agri

Chaque trimestre, l'analyse et le décryptage des enjeux agricoles et des attentes sociétales pour une planète plus durable.

Autres articles du fil