La biodiversité renforcée dans les signes de qualité

Les directeurs de l'Inao et de l'OFB ont annoncé, le 4 mars, avoir signé une convention de partenariat. Parmi les axes d'action identifiés figure la préservation du foncier agricole d'où sont issues des productions sous signes de qualité et de l'origine (Siqo).
champs avec des fleurs et des arbres
© Alpina Savoie
Préserver les territoires, accompagner le développement des pratiques agroécologiques ou celui des signes de qualité et de l'origine (Siqo). C'est une partie des objectifs affichés par l'Inao et l'OFB qui ont annoncé, le 4 mars, avoir renouvelé leur partenariat. Les deux structures ont signé, le 3 février dernier, une convention de partenariat pour une durée de quatre ans. L'ambition est de favoriser la synergie des deux réseaux sur le terrain…

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Une information stratégique

Toute l’actualité des acteurs de la vente et du conseil, des débouchés et des filières.

Pour tous les métiers

Direction, achat, vente, communication, environnement, juridique...Référence agro a l’information qu’il vous faut.

De l'expertise

Les dernières avancées scientifiques, la politique agroenvironnementale et l'évolution du cadre réglementaire.

Le magazine Culture Agri

Chaque trimestre, l'analyse et le décryptage des enjeux agricoles et des attentes sociétales pour une planète plus durable.

 

Je suis convaincu

Mais je veux bien essayer quand même

JE TESTE

15 jours, gratuit, sans engagement

Abonnez-vous

Autres articles du fil