La Cac 68 vers un tandem franco-allemand coopératif

A quelques jours des élections européennes, le groupe coopératif alsacien CAC 68 et son voisin d’outre-Rhin ZG Raiffeisen illustrent l’importance de la coopération européenne en affichant leur volonté de se rapprocher pour construire une société commune de commercialisation de céréales. Un tel projet serait « une première en Europe », souligne Anne-Sophie Landié, en charge de la communication à la CAC. Les deux structures attendent le feu vert de l’autorité de la concurrence française et de son équivalent allemand, le Bundeskartellamt.

Un million de tonnes à valoriser
En s’unissant, les deux coopératives souhaitent développer une stratégie commune pour valoriser leur production d’Alsace et du Bade-Wurtemberg en Allemagne, accélérer leur croissance ainsi que créer un nouveau modèle autour d’un bassin économique commun entre Bâle et Mannheim. A elles deux, elles collectent un million de tonnes de maïs et de blé. Avec une capacité de stockage de 225 000 tonnes, le site d’Ottmarsheim de la CAC 68 est le plus grand silo portuaire de la vallée rhénane. Les prochains mois serviront à préparer l’organisation de la future entité et le lancement de ses activités transfrontalières. Cet engagement scellerait une collaboration entreprise depuis une vingtaine d’années. Les deux coopératives reçoivent par exemple régulièrement des délégations de jeunes agriculteurs et sont déja engagées dans un partenariat de séchage et stockage.

Les deux structures en chiffres
– CAC 68 sur l’exercice 2017/2018
CA Groupe 2017/2018 : 154 M€
CA Coopérative : 116,5 M€
CA Collecte 2018 : 70,3 M€
Collecte : 350 000 tonne

-ZG Raiffeisen sur l’exercice 2017
CA Groupe : 1,1 Mrd€
CA Collecte : 233,3 M€
CA Productions végétales : 123,4 M€

 

Autres articles du fil