La Chine dope les bons résultats du port de Rouen

Sur la campagne 2021/22, près de 7,7 Mt de céréales ont été exportées depuis le port de Rouen. Une progression de 17,8 % en un an qui fait de cet exercice la 3e meilleure performance de ces dix dernières années. La Chine reste la première destination des volumes expédiés.

Rouen et les opérateurs céréaliers rouennais (Groupe BZ, Simarex, Sénalia, Soufflet-Socomac) ont réalisé une bonne campagne 2021-2022. Au total, 7,7 Mt de céréales ont été exportées entre le 1er juillet 2021 et le 30 juin 2022. Ce résultat marque une progression de 17,8 % au regard de la précédente campagne qui avait totalisé 6,5 Mt. Le tonnage final se situe au-dessus de la moyenne décennale du port de Rouen (7,1 Mt) et représente sa 3e meilleure performance enregistrée sur les dix dernières campagnes.

La Chine, premier importateur

Les 7,7 Mt se décomposent en 5,3 Mt de blé tendre et 2,3 Mt d’orges, dont 746 000 d’orges de brasserie. Avec 2,6 Mt de blé et d’orges importées, la Chine se place comme la première destination des productions agricoles exportées depuis Rouen. Suit le Maroc, avec 1,6 Mt de blé et d’orge. Le port de Rouen reste leader à l’échelle nationale et pour l’ouest-européen. Sa part de marché sur les exportations maritimes française s’élève à 48 %, dont 50 % pour le blé tendre et 60 % sur les orges.

Les investissements se poursuivent

En parallèle, les silos rouennais ont poursuivi leurs investissements. Le Groupe BZ a entrepris plusieurs opérations de maintenance sur ses installations et équipements. Sénalia a rénové les portiques du terminal de la presqu’île Elie et a finalisé la construction de son nouveau siège social. De son côté, Simarex a aménagé un nouveau parking pour fluidifier l’accueil des poids lourds. Enfin, le silo Socomac du nouveau groupe InVivo – Soufflet, a notamment achevé la remise en état d’un de ses portiques.

Autres articles du fil