La Cooperl (22) décarbone sa logistique avec un procédé innovant

La Cooperl met au point un biocarburant issu des résidus d’eaux grasses de son abattoir. Il devrait alimenter en 2025 la flotte de camions de la structure, pour décarboner son activité, et pourrait même devenir une activité de vente la coopérative bretonne.
Cooperl
Le projet pilote, qui se situe sur le siège de Lamballe, dispose d’une capacité de production de 50 000 tonnes par an. Ici un camion prêt à faire le plein.
Depuis dix ans , la Cooperl tente de mettre au point un procédé de fabrication de biocarburant à partir des graisses de flottation, soient des résidus des eaux grasses de son abattoir. Le projet avance dans le bon sens. « Il vient de passer en phase pilote afin de valider la faisabilité industrielle de décarboner la coopérative sur le volet de la mobilité », indique Anne-Julie Plouvier, responsable communication et…

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Une information stratégique

Toute l’actualité des acteurs de la vente et du conseil, des débouchés et des filières.

Pour tous les métiers

Direction, achat, vente, communication, environnement, juridique...Référence agro a l’information qu’il vous faut.

De l'expertise

Les dernières avancées scientifiques, la politique agroenvironnementale et l'évolution du cadre réglementaire.

Le magazine Culture Agri

Chaque trimestre, l'analyse et le décryptage des enjeux agricoles et des attentes sociétales pour une planète plus durable.

Autres articles du fil

Phéromones, partenariat signé entre M2i et Bayer

1 février 2023
Bayer annonce le 31 janvier 2023 un partenariat avec la société française M2i Group, leader de la production de phéromones en Europe : la société deviendra le distributeur exclusif de certains produits ciblant les lépidoptères nuisibles dans les cultures telles que les fruits à noyau et à...