La Cour des comptes veut des mesures contraignantes sur la qualité de l’air

Le secteur de l’agriculture s’est mobilisé tardivement sur la question de la qualité de l’air, estime un rapport de la Cour des comptes publié le 23 septembre. Elle demande l’instauration de mesures plus contraignantes sur les émissions d’ammoniac et des pesticides dans l’air.
Le secteur agricole français ne fait pas assez en matière de lutte contre la pollution de l’air, indique un rapport de la Cour des comptes publié le 23 septembre. L’instance estime que la prise de conscience a été « particulièrement tardive » et que « peu de mesures contraignantes sont mises en œuvre », sur les émissions d’ammoniac et de pesticides dans l’air, les deux priorités selon l’instance.

Les pesticides dans le viseur

Parmi les douze propositions formulées, deux concernent l’agriculture. La Cour demande ainsi d’intégrer la qualité de l’air dans la réglementation des pollutions d’origine agricole et dans les critères de conditionnalité des…

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Une information stratégique

Toute l’actualité des acteurs de la vente et du conseil, des débouchés et des filières.

Pour tous les métiers

Direction, achat, vente, communication, environnement, juridique...Référence agro a l’information qu’il vous faut.

De l'expertise

Les dernières avancées scientifiques, la politique agroenvironnementale et l'évolution du cadre réglementaire.

Le magazine Culture Agri

Chaque trimestre, l'analyse et le décryptage des enjeux agricoles et des attentes sociétales pour une planète plus durable.

 

Je suis convaincu

Mais je veux bien essayer quand même

JE TESTE

15 jours, gratuit, sans engagement

Abonnez-vous

Autres articles du fil