« La couverture du risque, première politique à mettre en œuvre », Paul Luu, secrétaire général de l’initiative 4 pour 1000

Pour atténuer les effets du changement climatique, le stockage du carbone dans le sol est une des pistes majeures à l’étude. L’initiative 4 pour 1000 argue qu’une augmentation du carbone dans les sols de 0,4 % réduirait fortement la concentration de C02 dans l’atmosphère. Cinq ans après son lancement, où en est la démarche ? Entretien avec Paul Luu, secrétaire exécutif de l’initiative.

Référence Agro : Cinq ans après le lancement de l’initiative 4 pour 1000, la démarche a-t-elle grossi ses rangs ?

Paul Luu : Nous avions 160 partenaires (pays, organisations internationales, institutions de recherche et d’enseignement, ONG, entreprises, groupements de producteurs) en 2015. Nous avons aujourd’hui dépassé le cap des 500. Cela montre l’intérêt croissant pour notre démarche, beaucoup d’entreprises et d’organisations de producteurs nous ont rejoint.

R.A. : Quels sont les récents travaux que vous avez lancés ?

P.L. : Nous avons amorcé en 2020 les travaux pour construire notre feuille de route pour les trente prochaines années. Cela nous avait été demandé…

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Une information stratégique

Toute l’actualité des acteurs de la vente et du conseil, des débouchés et des filières.

Pour tous les métiers

Direction, achat, vente, communication, environnement, juridique...Référence agro a l’information qu’il vous faut.

De l'expertise

Les dernières avancées scientifiques, la politique agroenvironnementale et l'évolution du cadre réglementaire.

Le magazine Culture Agri

Chaque trimestre, l'analyse et le décryptage des enjeux agricoles et des attentes sociétales pour une planète plus durable.

 

Je suis convaincu

Mais je veux bien essayer quand même

JE TESTE

15 jours, gratuit, sans engagement

Abonnez-vous

Autres articles du fil