La démarche Demain la Terre gagne les produits transformés

Plus de 165 000 tonnes de fruits et légumes sont produits chaque année dans le respect du cahier des charges Demain la Terre. Désormais, la démarche peut être appliquée aux produits transformés, comme l’association éponyme s’y était engagée lors du dernier Salon de l’agriculture. Une évolution annoncée le 23 octobre, qui ouvre de nouvelles perspectives pour les treize entreprises agricoles adhérentes.

Des critères spécifiques à la transformation

C’est l’une de ces entreprises, Fruits rouges & Co, qui a servi de pilote. Les produits de la marque sont composés à 100 % de légumes : carotte, concombre, betterave rouge ou tomate. Tous cultivés dans le cadre créé par Demain la Terre, articulé autour de soixante critères d’évaluation de la performance environnementale, sociétale et économique des exploitations. Pour pouvoir apposer le logo « Demain la terre » sur des purées et coulis, de nouveaux paramètres sont intégrés. Sont notamment pris en compte : la nature des ingrédients, comme par exemple le pourcentage de fruits et légumes Demain la Terre présents dans le produit fini, mais aussi l’emploi limité d’additifs ou la traçabilité.

D’autres produits transformés sont en cours de certification Demain la Terre. Il s’agit des betteraves rouges de la Sarl Cormorèche, et du jus de pomme et du nectar de poire du Verger de la Blottière.