La Drômoise de céréales (26) : un silo et une usine dédiés au bio

Près de 20 000 tonnes de stockage : telle est la capacité du silo dédié au bio que vient de construire à Chabeuil (26) la CDC, coopérative Drômoise de céréales. Coopérative « conventionnelle », la CDC répond ainsi à une demande forte d'agriculteurs bio de la région. « L'activité bio présente des exigences particulières tant en nombre de cellules, d'isolement que de nettoyage et de calibrage », précise le directeur Christophe Pelletier. Dès 1997, la coopérative met en place une collecte bio stockée dans ses sites conventionnels. Mais les difficultés de bien séparer les lots la conduisent à saisir l'opportunité de rachat d'un négoce pour avoir un site dédié. Les installations vétustes et enclavées en centre ville deviennent vite obsolètes. « Nous avons donc acheté 20 ha de terres à Chabeuil pour mener à bien la construction d'un silo moderne dédié au bio », précise le président Christian Veyrier. Après avoir franchi de nombreux obstacles juridiques, administratifs et sociaux, la construction, dont le projet date de 2006, voit enfin le jour en 2013, à temps pour abriter la collecte de cette année.

Une usine d'aliments sur le même site
A proximité du silo, et en respectant la distance réglementaire, a été construite une usine d'alimentation animale destinée à fournir les éleveurs de volailles bio de la coopérative Valsoleil, structure parallèle de la CDC dont le président et le directeur sont les mêmes. Cette proximité, assortie de procédés de fabrication étudiés, permet une efficience et un gain de productivité.
Sur ce site de Chabeuil, la construction d'un silo de 25 000 tonnes destiné à la production conventionnelle devrait débuter dans les prochains mois.

Photo : « Une usine d'aliments entièrement automatisée »

 

 

 

Bio et conventionnels
Outre la réalisation d'installations ultra modernes répondant aux exigences de la filière bio dans le premier département bio qu'est la Drôme, le projet a eu un impact sur la vie coopérative. « Nous sommes convaincus que l'ensemble des adhérents y trouvent leur intérêt », explique Christian Veyrier. « Les bio ne sont pas opposés aux conventionnels. Ce projet a même créé une émulation. Conventionnels et bio ont pu ainsi échanger leurs convictions, ce qui a permis parfois de remettre en cause certaines pratiques ».

Photo : « Christophe Pelletier (à G) et Christian Veyrier, directeur et président de la CDC et de Valsoleil »

Les installations
Silo : 10 cellules à fond plat d'une capacité unitaire de 1 600 tonnes ; 19 cellules à fond conique de capacité totale de 3 500 tonnes ; 3 boisseaux d'expédition ; 2 fosses de réception à débit unitaire de 150 t/h.
Investissement 5 millions d'euros
– Usine d'aliment : 25 cellules pour matières premières et prémix ; 8 boisseaux d'expédition. Les investissements : 1,8 million d'euros

De nombreux partenaires financiers ont apporté leur contribution représentant 20 à 25 % du montant global : département, région, Union Européenne, Agence Bio, Agence de l'eau.

close

Inscription à la newsletter Innovations

En validant ce formulaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

close

Inscription à la newsletter Innovations

En validant ce formulaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

close

Inscription à la newsletter Innovations

En validant ce formulaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *