La féverole, les Ets Lamy-Bienaimé en raffolent

Pour la première fois, le négoce Lamy-Bienaimé a, à l’automne dernier, implanté 300 ha de féverole chez une quarantaine d’agriculteurs.
« Diversification, allongement des rotations, production de protéines végétales avec une valorisation locale, réduction de la dépendance vis-à-vis des importations pour nourrir les animaux, peu gourmande en intrants, la féverole…

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Une information stratégique

Toute l’actualité des acteurs de la vente et du conseil, des débouchés et des filières.

Pour tous les métiers

Direction, achat, vente, communication, environnement, juridique...Référence agro a l’information qu’il vous faut.

De l'expertise

Les dernières avancées scientifiques, la politique agroenvironnementale et l'évolution du cadre réglementaire.

Le magazine Culture Agri

Chaque trimestre, l'analyse et le décryptage des enjeux agricoles et des attentes sociétales pour une planète plus durable.

Autres articles du fil