La HVE devrait être valorisée 40 % de plus que le conventionnel

Une étude menée par l’Ecole supérieure d’Angers montre des surcoûts importants pour une exploitation souhaitant aller vers la Haute valeur environnementale, HVE. Elle met en avant une nécessaire valorisation des produits qui en sont issus et une sensibilisation des consommateurs.
HVE
Quelle est la pertinence pour les acteurs économiques d’aller vers la Haute valeur environnementale, HVE ? L’Ecole supérieure d’Angers, Esa, a donné des éléments de réponse à cette question dans le cadre de son partenariat avec l’association Beauce Val de Loire. Laquelle rassemble quatorze partenaires dont Axereal, la Scaël, le Négoce agricole centre atlantique (Naca), les Ets Pissier, Tereos ou encore la Chambre d’agriculture du Loiret. Pilotée par la société de conseil Hexavalor, l’étude porte notamment sur la perception des consommateurs et le surcoût.

La diminution…

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Une information stratégique

Toute l’actualité des acteurs de la vente et du conseil, des débouchés et des filières.

Pour tous les métiers

Direction, achat, vente, communication, environnement, juridique...Référence agro a l’information qu’il vous faut.

De l'expertise

Les dernières avancées scientifiques, la politique agroenvironnementale et l'évolution du cadre réglementaire.

Le magazine Culture Agri

Chaque trimestre, l'analyse et le décryptage des enjeux agricoles et des attentes sociétales pour une planète plus durable.

Autres articles du fil