La luzerne déshydratée veut faire reconnaître ses efforts sur le carbone

La luzerne améliore son bilan carbone et celui sur l’énergie devient positif, comme le montrent les résultats de l’Inrae publiés le 23 novembre par la Coopération agricole luzerne déshydratée. Après une année noire au niveau de la productivité, la filière espère réussir à valoriser économiquement ses efforts.
luzerne déshydratée
En 2019, la filière de la luzerne déshydratée a réduit de 70 % ses émissions de gaz à effet de serre par rapport à 2005. Un résultat dont s’est félicitée la Coopération agricole luzerne déshydratée (LD) lors d’un point le 23 novembre. Avec l’Inrae, la structure a réactualisé son bilan sur sa consommation en énergie et son empreinte carbone pour la période 2006 - 2009. Alors que la filière est perçue comme énergivore, elle entend démontrer scientifiquement qu’elle « est un bon élève », selon les termes d’Eric Guillemot, directeur de la Coopération agricole luzerne déshydratée. Les résultats vont dans…

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Une information stratégique

Toute l’actualité des acteurs de la vente et du conseil, des débouchés et des filières.

Pour tous les métiers

Direction, achat, vente, communication, environnement, juridique...Référence agro a l’information qu’il vous faut.

De l'expertise

Les dernières avancées scientifiques, la politique agroenvironnementale et l'évolution du cadre réglementaire.

Le magazine Culture Agri

Chaque trimestre, l'analyse et le décryptage des enjeux agricoles et des attentes sociétales pour une planète plus durable.

 

Je suis convaincu

Mais je veux bien essayer quand même

JE TESTE

15 jours, gratuit, sans engagement

Abonnez-vous

Autres articles du fil