La maison Cholat veut mieux rémunérer la préservation de la biodiversité

Dans le cadre de contrats proposés sur des aires d'alimentation de captage prioritaires, la maison Cholat s'est engagé pour la préservation du busard cendré, en partenariat avec la LPO. Le négoce souhaite désormais mieux rémunérer ces actions pour les prochaines récoltes.
Depuis 2019, la maison Cholat met en place des contrats Ec'Eau Responsables sur les 70 aires d'alimentation de captage prioritaires du bassin Rhône-Alpes, pour protéger la qualité de la ressource en eau. En 2020, un avenant est ajouté, dans le cadre d'un partenariat avec la LPO, pour protéger le busard cendré. « Si un nid est trouvé, un espace de 100 m2 est délimité autour, où aucun intrant…

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Une information stratégique

Toute l’actualité des acteurs de la vente et du conseil, des débouchés et des filières.

Pour tous les métiers

Direction, achat, vente, communication, environnement, juridique...Référence agro a l’information qu’il vous faut.

De l'expertise

Les dernières avancées scientifiques, la politique agroenvironnementale et l'évolution du cadre réglementaire.

Le magazine Culture Agri

Chaque trimestre, l'analyse et le décryptage des enjeux agricoles et des attentes sociétales pour une planète plus durable.

 

Je suis convaincu

Mais je veux bien essayer quand même

JE TESTE

15 jours, gratuit, sans engagement

Abonnez-vous

Autres articles du fil