Label bas carbone, la filière porcine déposera une méthodologie révisée en octobre

Pour contribuer à la décarbonation de la filière porcine, l'Ifip a rédigé une méthodologie, pour que les éleveurs volontaires puissent être éligibles au label bas carbone. Les leviers listés dans la version révisée du document, qui sera déposée auprès du ministère de la Transition écologique en octobre, devrait permettre de réduire les émissions de l'ordre de 10 % et donner accès à une rémunération moyenne de 20 000 €/an. Mais l'incertitude autour du prix du carbone appelle à la prudence, ont expliqué plusieurs intervenants, lors d'une table ronde organisée le 14 septembre, au Space.
castration à vif ; Ifip ; Lidl
Pour respecter la trajectoire fixée par la Stratégie nationale bas carbone, SNBC, la filière porcine doit faire baisser ses émissions de 15 % d'ici à 2030 et de 46 % en 2050, par rapport à 2015. « Cette année là, nous avions déjà réduit nos émissions de 9 %, avant même la prise de conscience de cet enjeu, rappelle Gilles Fassot, administrateur Cooperl et référent carbone à La Coopération agricole. Nous avons les moyens de décarboner la filière. » Il s'exprimait à l'occasion d'une conférence organisé le 14 septembre au Space, par l'Institut…

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Une information stratégique

Toute l’actualité des acteurs de la vente et du conseil, des débouchés et des filières.

Pour tous les métiers

Direction, achat, vente, communication, environnement, juridique...Référence agro a l’information qu’il vous faut.

De l'expertise

Les dernières avancées scientifiques, la politique agroenvironnementale et l'évolution du cadre réglementaire.

Le magazine Culture Agri

Chaque trimestre, l'analyse et le décryptage des enjeux agricoles et des attentes sociétales pour une planète plus durable.

Autres articles du fil