L’ACV de la méthanisation montre un réel intérêt pour le climat (étude Inrae)

Passée par l'Inrae au crible de 16 critères d'analyse de cycle de vie, ACV, la méthanisation valide plusieurs de ses atouts environnementaux, vis-à-vis du climat notamment. Et ce, que l'approvisionnement de la cuve s'appuie surtout sur des effluents d'élevage, ou de la biomasse végétale.
Méthanisation ; ACV
Crédit Arvalis
Pour la première fois, la logique de l'analyse du cycle de vie, ACV, est appliquée à la méthanisation. Dans une étude révélée le 24 novembre, l'Inrae se prête à cet exercice en s'intéressant à deux types d'approvisionnement des cuves : un modèle « élevage », où les effluents représentent 51 % de la matière sèche méthanisée, et un modèle « culture », où les cultures intermédiaires à vocation énergétiques (Cive) sont le premier gisement exploité (47 %). Des scénarios de référence « sans méthanisation » ont été construits afin d'évaluer l'intérêt de ces deux…

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Une information stratégique

Toute l’actualité des acteurs de la vente et du conseil, des débouchés et des filières.

Pour tous les métiers

Direction, achat, vente, communication, environnement, juridique...Référence agro a l’information qu’il vous faut.

De l'expertise

Les dernières avancées scientifiques, la politique agroenvironnementale et l'évolution du cadre réglementaire.

Le magazine Culture Agri

Chaque trimestre, l'analyse et le décryptage des enjeux agricoles et des attentes sociétales pour une planète plus durable.

Autres articles du fil