L'Agence de l'eau Rhône-Méditerranée-Corse tire la sonnette d'alarme sur son budget

« Sans desserrement des contraintes financières, l’Agence de l’eau n’aurait aucune capacité de mobiliser des moyens supplémentaires pour financer des dispositions de soutien aux collectivités qui pourraient être retenues en conclusion des Assises de l’eau. » L’avertissement est signé Martial Saddier, président du comité de bassin Rhône-Méditerranée-Corse (RMC), le 6 juillet lors d’une réunion sur le futur programme d’actions de l’Agence pour 2019-2024.

-25 % d’un programme à l’autre

Alors que les Assises de l’eau mettent en avant des besoins de financement pour renouveler le patrimoine eau potable et assainissement, et que Nicolas Hulot demande la mobilisation des Agences pour son plan biodiversité, le budget de l’Agence RMC ont été très fortement amputés. « La baisse des moyens financiers pour le onzième programme sera pour l’agence Rhône-Méditerranée-Corse de l’ordre de 25 % par rapport au dixième programme, alors que la baisse est moins importante pour certaines agences, l’une d’entre elles voyant même ses moyens financiers croître légèrement », indique l’Agence dans un communiqué du 6 juillet.
Les montants prélevés sur la trésorerie des agences de l’eau sont de l’ordre de 500 millions d’euros par an, alors que l’investissement nécessaire pour instaurer un rythme de renouvellement durable des réseaux devrait passer de 1,2 à plus de 2 milliards par an.

close

Inscription à la newsletter Innovations

En validant ce formulaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

close

Inscription à la newsletter Innovations

En validant ce formulaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

close

Inscription à la newsletter Innovations

En validant ce formulaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.