L’Agence de l’eau RMC lance ses paiements pour services environnementaux

Sur le bassin Rhône-Méditerranée-Corse, l’Agence de l’eau expérimente les Paiements pour services environnementaux. 21 dossiers ont été sélectionnés pour préserver les captages prioritaires et la biodiversité. Explications avec Alexandre Bacher, expert biodiversité à l’Agence de l’eau.
Haies Beaujolais-vigne-une-site-Photo-Agence-eau-
Les Paiements pour service environnementaux, PSE, doivent rémunérer les exploitants pour les services qu’ils rendent aux écosystèmes à travers leurs pratiques. Les Agences de l’eau sont chargés de tester l’outil dans le cadre de la loi Biodiversité. L’Agence de l’eau Rhône-Méditerranée-Corse (RMC) a choisi d’attendre la validation du dispositif national de mise en place des PSE par la Commission européenne avant de lancer l’expérimentation. C’est chose faite depuis le 19 février 2020. « Contrairement à d’autres bassins, nous avons choisi de nous conformer strictement aux lignes directrices nationales », argumente Alexandre Bacher, expert biodiversité à…

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Une information stratégique

Toute l’actualité des acteurs de la vente et du conseil, des débouchés et des filières.

Pour tous les métiers

Direction, achat, vente, communication, environnement, juridique...Référence agro a l’information qu’il vous faut.

De l'expertise

Les dernières avancées scientifiques, la politique agroenvironnementale et l'évolution du cadre réglementaire.

Le magazine Culture Agri

Chaque trimestre, l'analyse et le décryptage des enjeux agricoles et des attentes sociétales pour une planète plus durable.

 

Je suis convaincu

Mais je veux bien essayer quand même

JE TESTE

15 jours, gratuit, sans engagement

Abonnez-vous

Autres articles du fil