L’AGPBO et Bel renouvellent leur partenariat et s’investissent dans le bas-carbone

Pour la quatrième année, l’Association des producteurs Bel de l’Ouest et Bel ont signé un accord sur une plus juste rémunération. Laquelle comprend des engagements des producteurs sur les aspects environnementaux, comme le climat et le bien-être animal.
Au centre, Gilles Pousse, président de l’APBO, et Antoine Fievet, président du Groupe Bel. crédit photo : Jimmy Delpire
Et de quatre ! L’Association des producteurs Bel de l’Ouest, APBO, et Bel ont renouvelé leur partenariat « pour le développement d’un modèle agro-alimentaire plus juste et plus durable ». Initié il y a trois ans, l’objectif est d’accorder une meilleure rémunération des éleveurs et de les engager vers des pratiques vertueuses.

Une prime pour le sans OGM et le pâturage

Côté économique, les partenaires se sont mis d’accord sur un prix de base du lait conventionnel à 350 euros / 1000 litres pour les 800 producteurs. Une prime de 21 euros est également accordée, composée de 15 euros pour l’alimentation sans OGM…

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Une information stratégique

Toute l’actualité des acteurs de la vente et du conseil, des débouchés et des filières.

Pour tous les métiers

Direction, achat, vente, communication, environnement, juridique...Référence agro a l’information qu’il vous faut.

De l'expertise

Les dernières avancées scientifiques, la politique agroenvironnementale et l'évolution du cadre réglementaire.

Le magazine Culture Agri

Chaque trimestre, l'analyse et le décryptage des enjeux agricoles et des attentes sociétales pour une planète plus durable.

 

Je suis convaincu

Mais je veux bien essayer quand même

JE TESTE

15 jours, gratuit, sans engagement

Abonnez-vous

Autres articles du fil