L’agriculture au cœur d’un programme de recherche européen sur les eaux souterraines

Afin de mieux connaître et protéger les eaux souterraines, le pôle Aqua-Valley et le Bureau de recherches géologiques et minières (BRGM) ont lancé en mars, en France, le projet Aquifer. Ce dernier, financé par le programme européen Interreg Sudoe, se déroulera également en Espagne et au Portugal. Plusieurs axes de travail concernent plus particulièrement l'agriculture, pour réduire l'impact du secteur sur ces masses d'eau.
rampe d'irrigation arrosant un champ
Les eaux souterraines, également appelées aquifères, représentent 30 % de l'eau douce sur terre. La qualité de ces ressources, qui se raréfient, est aujourd'hui menacée, notamment par l'agriculture. Pour protéger ces masses d'eau, la France, l'Espagne et le Portugal ont lancé, en mars denier, le projet Aquifer. « Il y a une réelle nécessité d'avoir une gestion durable des eaux souterraines, souvent oubliées dans les plans de gestion de l'eau, explique Naila Bouayed, du pôle Aqua-Valley, qui porte en France le projet avec le Bureau de recherches géologiques et minières (BRGM). L'objectif principal est de tester et diffuser des pratiques…

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Une information stratégique

Toute l’actualité des acteurs de la vente et du conseil, des débouchés et des filières.

Pour tous les métiers

Direction, achat, vente, communication, environnement, juridique...Référence agro a l’information qu’il vous faut.

De l'expertise

Les dernières avancées scientifiques, la politique agroenvironnementale et l'évolution du cadre réglementaire.

Le magazine Culture Agri

Chaque trimestre, l'analyse et le décryptage des enjeux agricoles et des attentes sociétales pour une planète plus durable.

 

Je suis convaincu

Mais je veux bien essayer quand même

JE TESTE

15 jours, gratuit, sans engagement

Abonnez-vous

Autres articles du fil