L’agroécologie s’invite aux Assises de la biodiversité

Le plan de relance prévoit une enveloppe de 50 millions d’euros pour accompagner les agriculteurs dans la restitution des haies bocagères. Un enjeu dont se sont saisies les Assises de la biodiversité, organisées les 7 et 8 octobre 2020 à Massy (91), qui avait fait une place non négligeable à l’agriculture.
« Les agriculteurs sont les premiers gestionnaires des infrastructures agroécologiques, ce sont donc nos partenaires pour leur déploiement », explique François Coulon, chargé de projets agroforesteries, paysage, agriculture à l’OFB, à l’occasion des Assises de la biodiversité. Dans le cadre de la dixième édition de l’événement, organisé les 7 et 8 octobre 2020, plusieurs ateliers sur le thème de l’agriculture étaient prévus. L’un d’entre eux portait plus précisément sur les infrastructures agroécologiques (IAE). « Celles-ci rendent de nombreux services, notamment sur la qualité des sols, mais aussi en protégeant les sols de l’érosion par exemple », poursuit François Coulon. Signe de la prise…

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Une information stratégique

Toute l’actualité des acteurs de la vente et du conseil, des débouchés et des filières.

Pour tous les métiers

Direction, achat, vente, communication, environnement, juridique...Référence agro a l’information qu’il vous faut.

De l'expertise

Les dernières avancées scientifiques, la politique agroenvironnementale et l'évolution du cadre réglementaire.

Le magazine Culture Agri

Chaque trimestre, l'analyse et le décryptage des enjeux agricoles et des attentes sociétales pour une planète plus durable.

 

Je suis convaincu

Mais je veux bien essayer quand même

JE TESTE

15 jours, gratuit, sans engagement

Abonnez-vous

Autres articles du fil